Investissements publics très haut débit. Les modèles « concessions » sont-ils la bonne solution ?

Dans l’histoire des politiques d’aménagement numérique des territoires français, les délégations de services publics concessives ont été le modèle ultra dominant de la décennie 2000 – 2010. L’immense majorité des Collectivités Territoriales engagées dans les projets haut débit via des opérations de dégroupage de la boucle locale ont en effet eu recours à ce type de partenariats publics – privés. Désormais, une nouvelle étape commence. Elle sera marquée non plus par l’exploitation de la vieille boucle cuivre mais par le déploiement de nouvelles infrastructures optiques.

Les concessions resteront-elles l’alpha et l’oméga de ces réseaux d’initiative publique, comme c’est le cas par exemple dans la DSP THD 92? Pourrait-on plutôt voir des solutions de type affermage retrouver davantage de poids, sur le modèle par exemple du réseau de l’agglomération de Pau Pyrénées ? Verra-t-on des solutions de type « Sociétés Publiques Locales » s’imposer en lieu et place ou à côté des DSP, comme dans le Grand Toulouse ou dans la Communauté de Communes de Maremne Adour Côte Sud ? Quelle est votre opinion ?

Je vous remercie de prendre quelques minutes pour répondre à ce rapide sondage.

enquête clôturée

Merci par avance de votre coopération.

4 commentaires sur « Investissements publics très haut débit. Les modèles « concessions » sont-ils la bonne solution ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s