Investissements d’avenir et réseaux Très Haut Débit

Source : http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-l-ex-grand-emprunt-debute-par-un-coup-de-pouce-au-tres-haut-debit-22867.html

« Le grand emprunt n’a pas disparu, il a été rebaptisé programme « investissements d’avenir ». Sur les 35 milliards d’euros, initialement prévus, le premier Ministre François Fillon a indiqué, lundi 6 décembre, la destination d’une première vague de 137,5 millions d’euros d’investissements et de 53,1 million d’aides.  Cette enveloppe sera affectée à 14 projets, dont la moitié a trait au très haut débit (7 projets) dans des territoires en zone blanche. Les sept autres projets vont pour cinq d’entre eux aux énergies renouvelables, pour un autre aux réseaux électriques intelligents, le dernier revient à un projet d’économie solidaire.

Les projets très haut débit concernent des raccordements en fibre optique chez l’habitant : à Saint-Lô dans la Manche, en Maurienne (département de la Savoie), Issoire (avec le conseil régional d’Auvergne), Chevry-Cossigny (Seine-et-Marne), Aumont-Aubrac (Lozère), Sallanches (Haute-Savoie) et un septième dont le nom n’a pas été communiqué.

Ces sept projets sont considérés comme pilotes et destinés à expérimenter cette technologie dans les zones les moins denses du territoire. François Fillon a indiqué souhaiter qu’ils se déroulent rapidement « pour que nous puissions en tirer les enseignements« , avant l’ouverture des guichets de financement au cours du premier semestre 2011.

Concernant le haut débit, François Fillon a d’abord redit que 2 milliards d’euros iraient aux infrastructures et 2,5 milliards aux usages. Pour les infrastructures, l’objectif est de couvrir tout le territoire d’ici 2025 en infrastructure à très haut débit. Le 1er ministre a salué le rôle des collectivités locales, des réseaux d’initiative publique, des schémas directeurs haut débit que nombre d’entre elles ont, ou vont, élaborer.

Il a également déclaré : « nous allons devoir imaginer des mécanismes de péréquation ou de solidarité qui soient adaptés pour assurer le déploiement dans les zones les moins denses du territoire ». C’était le chapitre « zones blanches ». Tout cela ne doit pas faire oublier de moderniser les réseaux filaires existants. Dans ce cadre, il s’agit « d’assurer sans attendre un véritable haut débit pour tout le monde« , a précisé le Premier ministre. Outre la fibre optique, il faudra « tirer parti des différentes technologies » telles que les réseaux filaires ADSL, le hertzien (réseaux haut débit mobiles) ou le satellite.

Enfin, le 1er Ministre a souligné le lancement de nouveaux appels à projet sur : les logiciels embarqués, la sécurité des systèmes d’information, la numérisation et la valorisation des contenus numériques, les technologies liées à la dépendance. »

Aumont aubrac : info ici :

Solutions et services très haut débit au menu du Gouvernement

Lors de son déplacement dans la Manche, notamment dans les locaux du groupe coopératif ACOME à Mortain, l’une des plus grandes SCOP de France, François Fillon a rappelé les objectifs du chantier national numérique. Près de 2 milliards d’euros  seront consacrés au déploiement des infrastructures de très haut débit, avec « l’objectif d’une couverture totale du territoire en 2025 ». Même si cette somme paraît bien faible en regard des besoins, estimés à plus de 30 milliards par la DATAR notamment, le Premier ministre entend assurer « sans attendre un véritable haut débit pour tout le monde », notamment pour les foyers qui ne disposent pas d’un accès ADSL de qualité suffisante.

Concernant la fibre optique, principale technologie très haut débit choisie, sept projets pilotes ont été retenus pour expérimenter cette technologie dans les zones les moins denses du territoire. François Fillon a indiqué souhaiter qu’ils se déroulent rapidement « pour que nous puissions en tirer les enseignements », avant l’ouverture des guichets de financement au cours du premier semestre 2011.

Investir enfin aussi massivement dans les services et contenus numériques

Dans le cadre des investissements d’avenir, près de 2,5 milliards d’euros seront également engagés pour développer les nouveaux usages et les contenus du numérique, « véritables gisements de croissance et d’emploi », note le Premier ministre. Trois nouveaux appels à projets sont lancés, sur les logiciels embarqués, la sécurité des systèmes d’information et les technologies de numérisation et de valorisation des contenus culturels, scientifiques et éducatifs. Les technologies numériques permettront également d’avancer sur l’un des chantiers prioritaires du Gouvernement, la dépendance, a annoncé François Fillon. Le développement de la médecine de proximité et de technologies facilitant le maintien à domicile des personnes âgées feront ainsi l’objet d’appels à projets au cours du premier trimestre 2011.

A suivre donc en espérant que ces annonces seront bien suivies d’effets.

Le discours en vidéo ici.