Villes intelligentes et politiques numériques territoriales. Six raisons qui font du rapport Belot un document important.

Le rapport BELOT, du nom du député de Maine-et-Loire qui a coordonné le document «de la smart city au territoire d’intelligence(s) » remis au Premier Ministre le 18 avril 2017, ouvrira-t-il la voie à de vraies smarts stratégies publiques ? On peut enfin le croire tant il propose nombre de pistes fertiles. Il faut donc rendre hommage à la « mission Luc Belot » et, surtout, formuler des vœux pour que, en ces temps de changements politiques, ce rapport ne passe pas dans les oubliettes de l’histoire. Six raisons au moins incitent en effet à défendre les recommandations issues de cette mission. Lire la suite « Villes intelligentes et politiques numériques territoriales. Six raisons qui font du rapport Belot un document important. »

Aménagement numérique des zones rurales et de montagnes. La fin du Wimax et l’avènement du 4G fixe (en attendant mieux) ?

vue-generale-aerien-2En février 2016, l’Avicca affirmait à juste titre « la 4G peut ponctuellement remplacer une liaison fixe. Mais un opérateur français est-il prêt à déployer et généraliser une solution technique et commerciale pérenne, en particulier dans les zones rurales et de montagne ? » Un an après, les projets se multiplient : box 4G mobile de Bouygues-Telecom, projet Bourgogne-Franche-Comté annoncé pour l’été 2017 et lancement de l’opération 4G fixe dans le département de Haute-Garonne dés février 2017. Est-ce enfin le vrai lancement d’une solution qui permettrait de mieux supporter les retards du déploiement des réseaux fibre optique ? Emerick Clatot, qui pilote opération haute-garonnaise pour Altitude Infrastructure, a accepté de nous donner quelques explications. Lire la suite « Aménagement numérique des zones rurales et de montagnes. La fin du Wimax et l’avènement du 4G fixe (en attendant mieux) ? »

Des Réseaux d’Initiative Publique aux Réseaux d’Initiatives Progressistes

janvier 2017

Mois après mois, réunions après réunions, pertes de souveraineté après abandons de data au profit des GAFA, les erreurs structurelles initiales des décisions en matière de déploiement du très haut débit se confirment. Faut-il donc vraiment se résigner à cantonner les Réseaux d’Initiative Publique dans un strict rôle de déployeurs de câbles optiques ? Peut-on encore raisonnablement penser que le rôle de la puissance publique en matière de développement numérique territorial se limite aux boites noires des délégations de services publics ou aux légitimes efforts de soutiens aux startups ? Nous avons rêvé d’une révolution numérique à même de faciliter les indispensables transitions politiques, écologiques et socio-économiques et on nous propose de recevoir Netflix dans de meilleures conditions. Impossible de s’y résoudre. Lire la suite « Des Réseaux d’Initiative Publique aux Réseaux d’Initiatives Progressistes »

Ré-investir dans l’investissement Public en commençant par la formation ?

Aménagement numérique, Jean-Pierre Jambes

Faute de stratégies numériques à la mesure des bouleversements en cours, faute de solutions mutualisées, faute parfois de moyens, l’Etat et les Collectivités Territoriales pourraient être les grands perdants de la transition numérique. Avec elles, ce sont d’ailleurs des milliers de petites entreprises qui sont en train de passer à côté de ce virage déterminant. Certains s’en réjouissent estimant que les grandes plateformes feront mieux et plus vite. Beaucoup ne s’en préoccupent guère et distillent allègrement leurs datas au profit de ceux qui savent en faire commerce. D’autres, j’en fais partie, observent de quelles manières nous avançons vers le monde des plateformes de la Silicon Valley. Mais cette dernière fait-elle solution en France ? N’est-il pas urgent de réinvestir dans l’investissement public numérique ? J’en suis persuadé. Au risque donc d’aller contre les tenants de la religion du tout marché et du big is beautiful, quelques lignes pour expliquer ma position. Lire la suite « Ré-investir dans l’investissement Public en commençant par la formation ? »

La France prépare-t-elle vraiment l’ère du Gigabit ?

plaquette-france-thd-2016_pdfL’Europe numérique bouge. Bruxelles vient de lancer le projet « Gibabit Society ». Son objectif ? Stimuler le déploiement de solutions d’accès à Internet permettant des débits déclinés en Gbps. Pour y parvenir , la Commission se dit prête à revoir la réglementation afin de favoriser le co-investissement entre opérateurs. Réjouissantes perspectives. Mais la France s’est-elle donnée les moyens de tenir cette direction partout et pour tous ? Trois questions laissent planer comme un doute… Lire la suite « La France prépare-t-elle vraiment l’ère du Gigabit ? »

Eric Kerrouche : il faut enrichir les stratégies « macro » des grands opérateurs par des projets numériques plus « micro » qui répondent aux besoins des territoires

kerroucEric Kerrouche, Président de la SPL Digitalmax (40), réunissait les 2 et 3 juin dernier dans les Landes, un groupe de Collectivités Territoriales et de spécialistes engagés dans des politiques numériques locales. Leur point commun ? Etre convaincu de la nécessité de se doter de stratégies fondées aussi sur la production de services créateurs de vraies valeur-ajoutées territoriales.  Lire la suite « Eric Kerrouche : il faut enrichir les stratégies « macro » des grands opérateurs par des projets numériques plus « micro » qui répondent aux besoins des territoires »

Pour Patrick Chaize, les investisseurs publics doivent garder la maîtrise de leur réseau très haut débit

chaizeLes 2 et 3 juin dernier, la SPL Digitalmax a réunit à Capbreton (40) une partie de ceux qui, en France, estiment désormais indispensable d’enrichir les politiques publiques numériques. A cette occasion, nous avons sollicité Patrick Chaize, Président de l’Avicca et Sénateur de l’Ain, afin qu’il nous donne son point de vue sur les priorités de l’action publique numérique locale.  Lire la suite « Pour Patrick Chaize, les investisseurs publics doivent garder la maîtrise de leur réseau très haut débit »