Sohosolo. Le télétravail made in Gers

Franck CAZALAS est chargé de mission pour la CCI du Gers, dans le Sud-Ouest de la France, au cœur des terres gasconnes. Il anime le programme Sohosolo. Ce dernier favorise  l’installation de travailleurs indépendants, télétravailleurs et autres entrepreneurs nomades dans ce beau département. Lancée en 2008, l’opération Sohosolo a attiré une centaine de familles dans le Gers, soit autour de 300 personnes. Deux familles seulement sont reparties, ce qui représente un beau succès qu’il faut mettre notamment sur le compte des travaux de qualification amont des projets d’installation réalisés par la CCI du Gers.

Comme cela est presque toujours le cas dans les projets numériques, l’exemple de Sohosolo montre de quelles manières une opération de ce type, tout d’abord, ne peut réussir sans l’adhésion la plus large possible des populations locales. Dans le Gers par exemple, 50 comités locaux formés de bénévoles aident les néo gersois télétravailleurs à s’installer.  Sohosolo confirme ensuite à quel point ces opérations créent de nouvelles manières de travailler, plus collectives, plus ouvertes sur les autres, qui profitent largement aux territoires maîtres d’ouvrage. Dans le Gers, quasiment 280 actifs nomades composent ainsi un réseau alimenté par des outils numériques (intranet, réseaux sociaux….) et par des rencontres régulières. Dans le droit fil de l’entretien que nous a accordé Xavier de Mazenod, Sohosolo confirme ainsi les potentialités de l’économie numérique pour les espaces ruraux de notre pays. A suivre donc.

Economie numérique et relocalisation d’actifs en mileu rural. Les potentialités du télétravail

Xavier de MAZENOD a créé l’entreprise Adverbe en 2002 à Nanterre. Rapidement il a souhaité quitter l’île de France et a donc cherché à la fois un nouveau lieu de vie et des solutions de travail à distance. C’est ainsi qu’il est d’abord devenu télétravailleur en s’installant en 2004 dans le village de Boitron près d’Alençon. De télétravailleur, il s’est rapidement ensuite transformé en militant du télétravail. Xavier anime aujourd’hui zevillage, un réseau social dédié télétravail ; il participe également à plusieurs opérations destinées à faciliter l’accueil de télétravailleurs, dans l’Orne notamment. La création du télécentre de Boitron est l’un des moyens de cette politique. A signaler que le télécentre dispose d’une solution très haut débit de 30 Mbps pour 100 euros par mois… Nous en reparlerons rapidement. Elle confirme d’ores et déjà qu’il existe bien des solutions technologiques pour désenclaver les zones blanches.

A travers cette première partie de l’interview de Xavier, se confirme ainsi qu’il est possible de relocaliser de l’activité en milieu rural, d’y lancer avec succès de véritables opérations de marketing territorial et, comme en Limousin par exemple, de participer ainsi à une véritable inflexion des flux démographiques. Nous consacrerons donc prochainement un article complet sur l’économie numérique appliquée aux territoires ruraux. A suivre par conséquent.