Pour une politique numérique spécifique aux territoires ruraux ?

REPUBLIQUE-NUMERIQUE-2La mission Agrobiosciences, un centre de débat public soutenu par la région Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées et le Ministère de l’Agriculture, s’interroge sur la place des ruraux dans le projet de loi République Numérique. Elle m’a interviewé à ce sujet en janvier 2016. Je les remercie de m’avoir ainsi donné l’occasion de redire pourquoi l’action publique reste à inventer sur ce point. Lire la suite de « Pour une politique numérique spécifique aux territoires ruraux ? »

THD Rural : du grand mensonge aux premières vraies actions ?

100_0651Fibre optique : la fin du grand mensonge. Tel était le titre d’un article de LeMagIt du 20 février 2015 auquel Paul Champsaur a accordé une Interview où il estimait que « malgré les promesses des différents gouvernements, un grand nombre de Français ne seront sans doute jamais raccordés à la fibre optique et devront continuer à se satisfaire de ce que peut leur apporter le réseau cuivre ou des moyens alternatifs comme le Wi-Fi ou le satellite. » Cette prise de position de l’ancien patron de l’Arcep marque-t-elle la fin de l’insupportable langue de bois actuelle sur un programme THD rural toujours en panne ? Va-t-on enfin se décider à se donner les moyens d’agir ou, au moins, à faciliter les actions de ceux qui le voudraient ? Comment débloquer la situation ? Dans le droit fil de son intervention de janvier 2015, nous poursuivons la publication de nos échanges avec Joël Mau sur ce sujet.

Lire la suite de « THD Rural : du grand mensonge aux premières vraies actions ? »

Très haut débit rural et Montée en Débit : la fausse bonne idée selon Joël Mau.

joel mau
Joël Mau

Les projets de Montée en Débit sur les sous-répartiteurs sont désormais nombreux, notamment au sein de Réseaux d’Initiative Publique.  Nombre de signes incitent même à penser qu’ils pourrait se multiplier en France dans les prochaines années. Mais sont-ce vraiment des solutions en phase avec l’évolution des besoins en débit ? Pour Joël Mau*, la réponse est désormais négative. Pour lui, le choix de la MeD sur cuivre au niveau des SR serait le symbole d’une France résignée à un scénario de déploiement extrêmement lent de la fibre. Lire la suite de « Très haut débit rural et Montée en Débit : la fausse bonne idée selon Joël Mau. »

Trois des obstacles à lever pour réussir l’aménagement numérique rural.

IMG_3148
Marc Duchesne

L’accès à des solutions d’au minimum 50 Mbps symétriques pour les entreprises et les habitants des zones peu denses semble toujours relever d’une chimère. Les nombreux commentaires suite au précédent article sur l’aménagement des territoires ruraux en très haut débit l’ont confirmé. Faudra-t-il attendre 2030 pour le très haut débit rural ? C’est difficile à imaginer ! Comment donc passer de discours séduisants à des opérations réalisables ? Pour tenter de contribuer à relancer les débats sur ce sujet, nous allons donner dans la parole à plusieurs acteurs du très haut débit. Premier contributeur : Marc Duchesne. Lire la suite de « Trois des obstacles à lever pour réussir l’aménagement numérique rural. »

Très haut débit rural, quelles solutions ? Qu’en pensez-vous ?

graine-23-mars.20071aLe temps passe, les projets de loi numérique se font attendre et la transition numérique reste encore et toujours aux lisières des zones les moins denses. Plus grave peut-être pour tous ceux qui transitent par-delà les distances après lesquelles le cuivre s’avère incapable de transporter quelques flux internet que ce soit, aucune vraie solution ne se dessine. Fausse bonne idée du VDSL, comme le signale l’Arcep si on lit entre les lignes de ce texte, difficultés sans doute plus politico-contractuelles que techniques des solutions de montée en débit, limites avérées des solutions radio de type Wifi, tristes offres satellites, pénurie d’offres de collecte, serions-nous donc durablement condamné? Et s’il fallait plutôt tenter autre chose pour que tous les ruraux disposent demain d’au moins 30 à 50 Mbps, bien entendu symétriques, et de 1 Gbps après-demain? Lire la suite de « Très haut débit rural, quelles solutions ? Qu’en pensez-vous ? »

Comment faciliter la construction des réseaux « par opportunités » en zones peu denses ? L’Arcep avance

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) vient de lancer une double consultation publique pour compléter le dispositif juridique relatif à la mise en oeuvre des réseaux FTTH. La première consultation paraît notamment de nature à faire évoluer l’un des points de blocage actuel en faveur des travaux en zones peu denses. Explications rapides.

A ce jour, les opérateurs THD ont une obligation de « complétude des déploiements ». Celle-ci leur impose de réaliser dans un délai limité (de 2 à 5 ans) le réseau capillaire permettant de raccorder les logements d’une même zone de déploiement afin de garantir leur couverture homogène. L’idée au départ consistait à éviter les opérations de construction partielle. Elle était donc louable. Toutefois, l’expérience montre que cette obligation de complétude pose problème notamment en zones peu denses, rurales mais aussi sans aucun doute urbaines – zones peu denses. L’application de la règle risque en effet de constituer un frein aux projets de déploiement en limitant l’intérêt des travaux menés en coordination, par exemple sur l’initiative d’un concessionnaire de réseaux non numériques, et qui pourrait permettre de réaliser ne partie du chantier THD. Ceux-ci permettent en effet non seulement de réduire très significativement les budgets de ces travaux mais aussi de limiter les gênes occasionnées.

Plusieurs opérateurs et collectivités territoriales ont donc demandé à l’Autorité une clarification de l’application de la règle pour ces cas particuliers. La consultation publique de l’Arcep vise à recueillir les avis et les premiers retours d’expérience afin d’apporter des précisions sur son application, sans pour autant remettre en cause le principe de la réglementation elle-même.

A suivre donc mais cela va dans la bonne direction.

Trés haut débit. Pour René Trégouët, le rural ne doit plus attendre et se prendre tout de suite en main !

Pour René TRÉGOUËT, le constat est clair : les Collectivités Territoriales et les acteurs du monde rural ne doivent plus attendre quelque signe que ce soit en matière de très haut débit. Il faut lancer, dés 2012, des actions de proximité pour déployer des fourreaux capables d’amener de la fibre optique dans quasiment toutes les fermes de France. René TRÉGOUËT estime, à juste titre, que cela peut se faire simplement et sans efforts budgétaires démesurés. Explications. Lire la suite de « Trés haut débit. Pour René Trégouët, le rural ne doit plus attendre et se prendre tout de suite en main ! »