Pour Axione, « sans le très haut débit, les petites entreprises seront définitivement à l’écart de la révolution numérique des usages »

IlovefibreC’est le message que l’un des principaux opérateurs d’opérateurs de France, Axione, entend faire passer. Cette filiale de Bouygues a ainsi publié, en Octobre 2013, un communiqué de presse qui présente l’enjeu du très haut débit comme l’une des conditions aux indispensables « révolutions entrepreneuriales » au cœur de la compétitivité des petites et moyennes entreprises françaises.  Où quand un aménageur numérique cherche aussi, enfin, à devenir développeur territorial.

Dans son dernier rapport 2013, l’IDATE estime que seuls 15% des entreprises de moins de 49 salariés ont – ou vont avoir à court terme – accès au très haut débit. Le constat pour Axione est donc clair : « la propension d’une entreprise à avoir accès au très haut débit décroît à mesure que sa taille baisse, ce qui interdit une bonne appropriation des nouveaux usages à la majorité des TPE ».

Une fibre optique trop chère et trop réservée aux grandes entreprises…

Pour retrouver des marges de manœuvre, pour consolider notre économie et nos emplois, la dynamique des usages numériques dans les TPE sonne comme une évidence.  Nous le signalions déjà dans ce dernier article de Numericuss. Axione va dans le même sens et son Directeur général, Pierre Eric Saint André, juge inconcevable de mettre les TPE en « quarantaine numérique sur le seul constat d’un budget télécom inapproprié à la fibre optique. » Pour stopper cette spirale improductive, Axione lance donc un programme destiné aux TPE-PME. Il s’agit de proposer une solution qui leur permette de découvrir la qualité de service et les performances de cette technologie à un tarif attractif.

Les résultats semblent intéressants. « En 2012 sur le segment des entreprises de moins de 50 salariés, 50% de la croissance de notre chiffre d’affaires s’est fait sur les accès fibre optique », souligne Pascal Le Roux, Responsable marketing d’Axione.

Exemple concret de la nouvelle dynamique, la démarche I Love La Fibre. Elle permet aux entreprises de moins de 50 salariés de bénéficier des usages de la fibre optique pour moins de 250 € par mois. Et, si l’on en croit Axione, cela marche. « Le succès de l’offre  ne se dément pas puisque chaque mois de plus en plus de PME l’adoptent, passant  directement de l’ADSL à la fibre pour un tarif comparable à celui des offres cuivre professionnelles » explique Pierre-Eric Saint-André.

Le programme I Love La fibre par l’exemple

L’Agglomération de Tours, un de RIP opéré par Axione, vient d’ailleurs de lancer le concours  « I Love La Fibre – Les Trophées« . L’objectif consiste à mettre les petites entreprises au cœur de la démarche en soutenant les projets d’usages innovants. L’appel à projets est ouvert jusqu’au 17 novembre. il est réservé aux entreprises de moins de 100 salariés de l’agglomération tourangelle. Celles-ci sont invitées à proposer leur projet d’usages tirant profit du très haut débit dans des domaines variés : l’amélioration de la logistique, la gestion des stocks, la recherche, le développement commercial… Le jury récompensera trois entreprises qui se verront offrir leur raccordement en fibre optique au réseau de l’agglomération ainsi qu’une offre promotionnelle de service auprès d’un opérateur du RIP. Les partenaires réunis autour de ce concours souhaitent ainsi accompagner les petites entreprises dans leur (r)évolution numérique en profitant pleinement du capital développement porté par un réseau numérique public neutre et ouvert.

Nous suivrons avec attention les résultats de cette belle idée et, plus largement, de ces offres de services dédiées TPE.

3 commentaires sur « Pour Axione, « sans le très haut débit, les petites entreprises seront définitivement à l’écart de la révolution numérique des usages » »

  1. Communiqué intéressant mais « I love la fibre » semble avoir oublié Pau, premier RIP opéré par Axione ….. Pourtant nous en avons des entreprises de moins de 50 salariés qui aimeraient et qui mériteraient de telles offres tarifaires.

  2. Le programme « I Love la Fibre » est lancé sur Pau depuis plusieurs mois. Le lancement du programme a d’ailleurs coïncidé avec la labellisation « ZAE THD » de 10 zones d’activités d’un coup. A ce jour, les résultats sont moins probants qu’annoncés plus haut : seules 2 entreprises ont souscrit à une offre de ce catalogue… Faut-il y voir un défaut d’accompagnement, par ce même « développeur territorial », de ce type d’offre ? Ou un inopportun décalage entre paroles et actes ? Il n’y a qu’un pas que je n’oserai franchir.

  3. Bonjour !

    Je souscrit totalement à cette analyse.
    Nous arrivons dans une situation paradoxale où, même dans les grandes villes, une entreprise peux se faire ouvrir une ligne téléphonique pour 90€ et 17€/mois (le même prix que pour un particulier), mais où il est strictement impossible prendre une offre FTTH même si la fibre passe dans la rue, si par exemple l’immeuble fait moins de 12 « logements »… (l’offre « FTTH Pro » d’Orange semble réservé aux professions libérales hébergées dans des immeubles, tel que des cabinets médicaux ou des juristes, à condition qu’ils soient dans un immeuble d’habitation…)

    Et paradoxalement les TPE ou petite PME qui veulent « juste » un simple accès Internet non garanti (comme un particulier, quoi) n’ont absolument pas accès à ce type d’offres. Lorsque l’activité ne supporte pas ou ne justifie pas les 1000€/mois demandé pour le moindre accès 100Mbp non garanti, la seule option est la débrouille avec des agrégations de lignes ADSL…

    A mon avis il y a un marché à prendre ici par les RIP, car ces TPE représentent la majorité des entreprises en France, et elles sont numériquement isolée simplement parce que les grands opérateurs préfèrent gérer une poignée de grands compte avec des services très lucratifs plutôt qu’une armée de quasi-particuliers. Néanmoins, avec une offre simplifié et efficace, il y aurait moyen de commercialiser des offres peu chères et qui répond aux besoin d’une majorité de ces petites boites.

    Un autre élément que je remarque souvent (qui n’a rien a voir):

    Très souvent, les pouvoirs public locaux (ex: Conseil Général) dépense des millions pour créer une boucle optique qui ne s’arrête qu’aux zones d’activités et (parfois) aux NRA.
    Je trouve cette situation extrêmement préjudiciable. Car les entreprises ne choisissent pas leur zone d’implantation uniquement sur ce critère de disponibilité d’une offre THD, mais aussi et surtout sur la possibilité d’embaucher des gens sur place.
    Or, on le vois depuis des années maintenant, le critère de l’accès Internet est devenu prépondérant pour les *familles* pour le choix de leur zone d’habitation.
    => Avoir 100M ou 1Gbps sur la ZA et 0.5Mbps sur les zones d’habitation autour car on a laissé Orange gérer la connectivité des particuliers est un non-sens, les entreprises ne viendront pas. Et comme elles ne viennent pas, les prix des RIP augmentent, et comme ils augmentent les rares entreprises qui viennent…. ne prennent pas la fibre, largement trop chère (cf. les articles de p.col) de pour un besoin basique. CQFD.
    On laisse ainsi à l’abandon des territoires pour lesquels on a dépensé des millions , tout en concentrant l’activité autour des villes majeures.

    Alors que simplement, si les RIP prévoient la possibilité de poper des fibres facilement (sur les chambres, par exemple, ou en aérien) pour aller simplement desservir des logements, et inciter des FAI locaux (les nationaux ne viendront pas à moins de 200k lignes, c’est clair de toute façon) à venir par des tarifs attractifs et des dispositions technique adaptés (donc avec une rentabilité à très long terme) , voire en créant un FAI local « basique » si besoin est, et en simplifiant l’adduction des habitations qui le demandent, on pourrait créer alors une dynamique positive dans ces villages et zones rurales qui seraient l’un des critère pour faire revenir les gens !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s