Poids et mesures : la Préfecture de Région va recalculer la couverture de l’Isle-Bouzon ! Par Olivier Zablocki

 crbst_l_27isle-bouzon_20et_20chateau_20d_27eau_20route_20de_20lectoureNumericuss est ravi  d’accueillir régulièrement d’autres contributeurs. Nous avons ainsi eu la chance de profiter plusieurs fois des lumières du désormais célèbre « RIP » ; c’est aujourd’hui  le tour d’Olivier ZABLOCKI. Olivier met la main à la plume et à la souris pour décrire la situation numérique du village de l’Isle-Bouzon qui, tout le monde le sait, se trouve dans le Gers. A travers ce témoignage, je me demande en fait si Olivier ne lance pas une nouvelle série, un quasi concurrent de Plus belle la vie (numérique).  A suivre donc…

Je lisais ici même il y a peu une formule à laquelle je souscris quoiqu’il arrive : il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer. Reste tout de même à ne pas se tromper de chemin et, dans ce domaine, quelque soit les effets de manche en sortie du séminaire gouvernemental annoncé depuis des mois, je reste convaincu qu’avant que l’État ne vole au secours de la victoire, il faudra bien vaincre par nous-mêmes. Il faudra être moins naïf et plus méchant. La disruption de marché demande de la volonté et notamment celle de vaincre (…) comme l’écrivait de manière plus générale Alexis Mons dans un article récent. Or, ni l’État, ni les collectivités, ni les opérateurs, les uns contraints par leurs budgets d’austérité, les autres par leurs modèles économiques, n’ont la volonté ou les moyens de supporter seuls la charge logistique et financière de la transformation de la jungle numérique actuelle en jardin des connaissances ouvert à tous.

Parce que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, et plutôt que de théoriser, j’aimerais témoigner ici du statu quo ordinaire du village de l’Isle-Bouzon, où je me trouve, et qui ressemble dans ce domaine à tant d’autres cités du pays. S’il s’agit ici de couverture mobile, chacun d’entre nous sait bien que le sujet est en effet plus vaste. Il concerne l’évolution rapide des besoins de la société de l’information et de la communication ; des besoins qui supposent l’aménagement progressif des infrastructures existantes et la construction de réseaux de nouvelles générations mêlant différentes technologies complémentaires et interopérables, fixes comme mobiles.

Or, à ce sujet, nous avons justement eu le 18 janvier dernier l’assemblée générale de Recherche-Réseaux avec la visite de Jacques Pomonti, Président de l’association française des utilisateurs de télécommunications (AFUTT). Sud-Ouest en a fait un compte-rendu très complet dont il ressort ce que nous savons tous en matière de couverture du territoire par le réseau mobile : les chiffres officiels sont, sinon faux, du moins trompeurs.

Ce soir là, le sous-préfet de Condom, Gregory Kromwell, informé par Gilles Fernandez qui s’occupe du pôle « aménagement numérique du territoire » Midi-Pyrénées, nous a annoncé en réunion publique que le secrétaire général pour les Affaires régionales en personne allait se rendre à L’Isle-Bouzon pour constater les faits avancés. Oui, « constater les faits », qui sont pourtant connus et vécus par les habitants depuis des années, qui ont été rapportés à l’Assemblée Nationale par la député Gisèle Biémouret et commentés par le Ministre de l’Agriculture « en personne ». C’est un peu insultant pour le témoignage des habitants, pour la député et pour le ministre dont on se demande où ils auraient été chercher tout cela ; heureusement nous ne sommes pas susceptibles.

Silence radio de l’État depuis cette date. J’avais bien essayé avant l’assemblée générale de tirer la manche d’Aziz Ridouan devenu conseiller presse et communication au cabinet de Fleur Pellerin mais en vain. L’âge et les antichambres ministériels auraient-ils eu raison de la vigilance du dynamique fondateur de l’Association des Audionautes ? Admettons toutefois, avec indulgence, que pour tout le monde, les journées, après tout, ne font que 24 heures.

Et puis, la semaine dernière, France3 National est venu visiter les indiens dans la réserve et, parce que je ne veux pas insulter l’avenir, je me demande maintenant si, grâce à ce petit stimuli médiatique et peut-être aussi grâce à ce témoignage supplémentaire, l’Etat et son représentant régional vont sortir de leur propre réserve pour constater ce que tout le monde sait. Je ne manquerai pas de tenir Numericuss au courant de la suite des évènements.

Olivier ZABLOCKI*

*Du GeoRezo (portail francophone de la géomatique) au développement de la plate-forme ULIX (Universal Local Internet eXchanger) en passant par les expériences de téléprésence médicale menées par RadioPhare en Mer d’Antioche, Olivier Zablocki milite depuis les années 90 pour l’auto-contrôle du réseau physique par le réseau social local, condition première de la production d’applications et de services résidentiels innovants

3 thoughts on “Poids et mesures : la Préfecture de Région va recalculer la couverture de l’Isle-Bouzon ! Par Olivier Zablocki

  1. Sans cesse remettons l’ouvrage sur le métier… Avant de vouloir à tout prix le très haut débit partout et pour tous, commençons par imposer la 3G Partout & Pour Tous. Je suis raisonnable : les terminaux 4G n’étant pas à la portée de toutes les bourses, ciblons d’abord la 3G que ma Mamie du Gers pourra aisément s’offrir.

    En imposant la 3G Partout – vraiment partout, y compris au fin fond du Gers comme au sommet des Ballons Vosgiens – on fait d’une pierre trois coups :
    1) on résorbe la fracture numérique,
    2) on irrigue les zones rurales en fibre optique,
    3) on facilite la création d’emplois directs – pour la construction des réseaux – et indirects – les services associés, par ex. le développement d’applications personnalisées pour ma Mamie de Lozère.

  2. Et pendant ce temps-là, pendant que les CLANs se constituent pour défendre leurs prés carrés sur notre beau sol tricolore, le Président Obama annonce un Plan Grands Travaux pour remettre à niveau l’ensemble des infrastructures étatsuniennes, et décide l’implantation de nouveaux Laboratoires de Fabrication Additive (aka. Fab Labs) sponsorisés par le Gouvernement US pour faciliter la ré-industrialisation du pays. Choisis ton (bar)camp, Camarade…

  3. Bingo ! J’ai cru voir passer hier en début d’après-midi devant ma fenêtre les envoyés de la Préfecture de Région en compagnie du Maire de la Commune et du Conseiller général du Canton.

    La discrétion était de mise et leurs instruments de mesure bien cachés ; sans doute ne souhaitaient-ils pas réveiller la grogne des habitants à l’heure de la sieste 😉

    Pour l’heure, aucun écho ne m’est parvenu sur le résultat de ces nouvelles mesures ; cela reste suivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s