Après Toulouse, NeoTelecoms ouvre un nouveau datacentre sur le Grand Besançon.

Jean-Louis Fousseret, Président du Grand Besançon, une agglomération de 180.000 habitants , présentera le 6 décembre, le projet de centre de données Neoclyde réalisé dans le cadre d’une joint-venture réunissant Neo Telecoms et l’opérateur Euclyde.  Zoom sur un projet qui pourrait bien changer la géographie des réseaux longue distance du Grand Est et réduire les coûts de l’IP dans l’agglomération de Besançon.

Toulouse en Septembre, Besançon en 2012, NeoTelecoms avance résolument dans sa politique d’investissement de data-centres en région. Pour Didier Soucheyre, le Président de NeoTelecoms, l’objectif est clair « devenir le premier opérateur multirégional français.» Pour cela, l’une des forces de NeoTelecoms, et de ses partenaires, réside dans la mise au point d’un modèle technico- économique adapté à des data-centres de dimension régionale. Celui de Toulouse peut héberger 180 baies, celui de Besançon devrait tourner autour de 150 réparties sur 3 salles. Et si NeoTelecoms avait bien trouvé la clé pour aménager des data-centres de 300 à 500 500m2 ? Ce serait incontestablement une donnée qui pourrait apporter des réponses à plusieurs questions au cœur du développement numérique des territoires. Comment faire baisser le coût de l’IP en région ? Comment augmenter les possibilités de création de services et d’emplois au sein de SSII ou d’opérateurs Web infra-nationaux ? Comment préparer l’arrivée demain de vraies offres très haut débit ? Et plus tard comment envisager aussi des plate-formes d’échange de type GIX ?

L’impact d’un data-centre régional interconnecté à des infrastructures optiques longue distance

Autant de domaines importants pour toute politique d’aménagement des territoires. Nous en parlions ici en regrettant notamment que le prix de l’IP, et sa nécessaire baisse en région, reste parfois encore « le grand oublié » des politiques publiques. L’impact positif des installations de type data-centre porte d’ailleurs, de mon point de vue, au moins autant sur la réduction des prix de la matière première du Web, l’Ip, que sur l’augmentation des possibilités offertes à des SSII pour déployer, via ce data-centre, des offres de services à valeur ajoutée. A titre d’exemple, selon une discussion récente avec l’un des consultants qui a accompagné le grand Besançon sur ce projet depuis 2009, le prix d’un lien de transit IP de 100 Mbps pourrait passer, dans cette agglomération, de 4000 à 5000 euros par mois actuellement à moins de 1000 euros après le renforcement de la concurrence permise par le lancement de ce date-centre interconnecté à de solides liaisons longue distance et à  plusieurs places de marché Web dans lesquelles sont présents de nombreux opérateurs. Un bon moyen de réduire donc l’une des plus fortes fractures numériques de France…

D’ailleurs, dans ce domaine, la stratégie proposée par les consultants au Grand Besançon semble particulièrement astucieuse. Elle consiste à créer un réseau de transport sur le Grand-Est : la « LGV Numérique Rhin-Rhône ». De Strasbourg à Lyon, elle rejoindra les grandes liaisons internationales longues distances et repositionnera Besançon dans un axe fort. Ce dernier offrira la possibilité de remonter vers  Francfort depuis Strasbourg, ou d’échanger avec Marseille et la Méditerranée depuis le POP de Lyon. Ce nouveau data-centre pourra donc s’interconnecter à plusieurs des grands points d’échange de l’Internet. Belle avancée donc pour cette agglomération pionnière en matière de très haut débit et qui devrait sans doute permettre d’irriguer plus en profondeur le territoire régional via les RIP présents ou futurs. Pour le Grand Besançon, l’inauguration de ce centre de données privé devrait aussi être synonyme de concurrence accrue en matière de télécommunications. Raccordé au réseau Lumière, ce data-centre offrira en effet la possibilité à de nouveaux fournisseurs de services de déployer leurs offres.

“Cette annonce intervient dans le cadre de notre stratégie de développement économique ‘Grand Besançon 2015’ dont l’une des priorités consiste à développer les infrastructures, notamment numériques, pour renforcer l’attractivité de notre territoire” souligne Jean-Louis Fousseret. C’est incontestablement un nouvel acquis pour cette agglomération engagée de longue date dans une stratégie de développement numérique et qui se donne les moyens et le temps nécessaires pour réussir. A ce sujet, je me souviens d’ailleurs avec plaisir de nos discussions avec Claude Lambey, DSI de Besançon, lorsque nous lancions d’autres projets. Au moment ou d’autres agglomérations oublient sans doute trop leur capital très haut débit, il est assez réconfortant de voir ainsi l’action publique locale se donner les moyens indispensables à ce type de chantier.

L’amorce d’un point d’interconnexion plus large ?

Cette avancée significative du Grand Besançon pourrait d’ailleurs bien à terme être profitable au-delà du périmètre de cette Communauté d’Agglomération de 59 communes. L’interconnexion de ce data-centre avec les puissantes infrastructures numériques de l’Est devrait en effet logiquement inciter d’autres RIP à utiliser cet outil. Ou comment un data-centre pourrait favoriser l’interconnexion et la coopération entre RIP ?  Affaire à suivre…

6 thoughts on “Après Toulouse, NeoTelecoms ouvre un nouveau datacentre sur le Grand Besançon.

  1. Qui sait présenter une comptabilité, même sommaire, capable d’expliquer que l’IP a un prix qui corresponde à un coût ? En compte de résultat ? En bilan ? Avec un bilan qui soit cohérent avec le compte de résultat ?

  2. Bernard bonne, très bonne question… J’avoue mon impuissance à proposer mais je pense que des copains peuvent le faire…. au moins les bases… Help

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s