Wibox joue la carte du très haut débit en zones peu denses. Entretien avec son directeur Thomas GASSILOUD

Thomas GASSILOUD serait-il le Père Noël ? Question barbe, on peut certes mieux faire . Les rennes ? On les cherche encore… Pas la moindre trace non plus des assistantes et des assistants façon lutines affairées à la préparation des cadeaux.  Alors bonjour tristesse? Que nenni chers amis. Les cadeaux de Thomas se déclinent façon fibre et ondes radio à très haut débit. En effet, alors que les zones non denses attendent, avec un peu d’impatience, une vraie politique nationale en matière d’Internet Très Haut Débit, Thomas et l’entreprise qu’il anime, Wibox, a annoncé le 14 décembre « un coup d’accélérateur pour les raccordements Ftth en zones rurales.  On est loin encore certes du « grand soir ». Grâce notamment aux concours de collectivités territoriales, Wibox parle de 2000 prises Ftth.Parions donc que c’est un début. Un bon début. Thomas nous en parle à travers 4 séquences.

Séquence 1. Qui est wibox ? Portrait du plus grand des « petits » opérateurs ou du plus petit des moyens…

Séquence 2.  Où l’on découvre qu’un réseau très haut débit en milieu rural peut être rentable.

Séquence 3. Le rôle de l’état selon Thomas

Séquence 4. Services très haut débit et développement des territoires

3 commentaires sur « Wibox joue la carte du très haut débit en zones peu denses. Entretien avec son directeur Thomas GASSILOUD »

  1. Intrinsèquement, l’interview de Thomas GASSILOUD est, pour les e-gueux dont je suis, pleine d’enseignements et d’intérêts. Deux questions :

    1/ Le coût donné pour le fibrage de Thil (environ 400 000 € pour 350 prises) est-il spécifique à l’opération Thil ou un coût mutualisé par le SIEA ?
    2/ Le projet du SIEA était de créer un backbone départemental en bouchant les trous entre les différents réseaux déployés ou de créer un réseau complétement autonome ? J’aimerais bien consulter les comptes 2009 du SIEA.

    (De loin, la commune de Thil me paraît bénéficier d’atouts extrêmement favorables à son fibrage, en fonction de sa population et son réseautage général :

    1/ Commune typiquement péri-urbaine (de l’agglo lyonnaise) avec 1100 habitants.
    2/ A la jonction de 2 autoroutes probablement fibrées.
    3/ Son Noeud de Raccordement à l’Abonnés dégroupé par 7 ou 8 FAI.
    4/ Proche d’un gare sur axe ferroviaire important fibré avec une sortie active à la gare de ?…
    5/ Entre deux bras du Rhône (domaine public)

  2. Nous avons le wimax depuis 2008 et nous sommes satisfaits. Nous entendons parler de la pose par wibox de la fibre optique jusque chez l’abonné. Il y a du potentiel. Dans notre zone, il y a encore des foyers à 512 K et bien d’autres encore qui n’ont pas 4 Mbps. Il y a un fourreau existant entre le NRA BGH27 et le répartiteur de Berville en Roumois. Avons-nous une chance d’avoir cette technologie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s