Interop’Fibre : vers un accord entre opérateurs pour construire le futur réseau des réseaux fibre optique

Interop’Fibre, une initiative qui réunit 12 opérateurs, cherche à définir des méthodes homogènes de construction des réseaux fibre optique. Elle entend également assurer l’interopérabilité de toutes les plaques fibre optique en exploitation. C’est une étape déterminante pour le lancement du futur réseau des réseaux très haut débit français. Philippe Beguin, directeur opérateur FTTH Orange, porte-parole avec David El Fassy, Président d’Altitude Infrastructure, du groupe d’industriels associés autour de cette démarche, explique Interop’Fibre.

12 opérateurs associés

L’initiative Interop’Fibre associe ORANGE, SFR, NUMERICABLE, FREE, BOUYGUES TELECOM, AXIONE, SIEA, REGIES, TUTOR, ALTITUDE INFRASTRUCTURE, COVAGE et COLT. Elle vise à assurer l’homogénéité des méthodes de construction des réseaux fibre optique et leur interopérabilité dés leur mise en service. A titre d’exemples, il s’agit notamment de définir des caractéristiques communes des points de mutualisation, de mettre au point des processus de commande et de livraison ou encore de qualifier des solutions partagées de service après-vente et de facturation. Ces travaux, débutés en 2008, ont notamment permis d’aboutir à des résultats concrets en matière de normalisation des échanges. Ces derniers permettront à tout opérateur commercial de fournir des services Très Haut Débit avec une connaissance précise des structures d’immeubles.

Les prises actives et les zones moins denses dans une prochaines étapes ?

Les travaux ne portent encore que sur les solutions passives. Philippe Beguin assure toutefois que les travaux pour les prises actives va démarrer. Nous demanderons à David El Fassy, dans le prochain interview à venir, des précisions à ce sujet. Il y sera également question de l’homogénéisation des méthodes de déploiement en zones moins denses pour lesquels Covage, Axione et Altitude ont récemment lancé un appel général en faveur de la standardisation du futur très haut débit. Ces trois opérateurs de RIP demandent qu’un cycle d’échanges et de décisions exhaustif soit rapidement ouvert pour accélérer rapidement l’essor du FTTH en dehors des zones les plus denses du territoire national.

Il est à signaler, comme nous le rappelle Philippe Béguin, que ce groupe de travail commun est ouvert à tous les opérateurs.

6 commentaires sur « Interop’Fibre : vers un accord entre opérateurs pour construire le futur réseau des réseaux fibre optique »

  1. Bonjour,

    cette initiative est beaucoup plus ancienne que celle de Joël Mau et a déjà notamment permis la publication de plusieurs versions de protocoles d’échange SI. Exemple sur la partie PM: 1.0, 1.1 et 2.0.

    Ces protocoles sont d’ailleurs publiés sur le site de l’ARCEP.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s