Symposium Acome Hong-Kong 3è épisode. De Lelux à France Télécom en passant par SFR et Mau.

Stéphane LELUX a accepté de relever le redoutable défi de démarrer après le déjeuner, au moment où le décalage horaire commence à diffuser dans une salle pourtant studieuse. A cette fin, il a creusé le sillon du vaste thème des territoires numériques. Le sujet concerne en fait toutes les activités des métiers des pouvoirs publics ; on le sait désormais mais, selon Stéphane, il faut chaque jour le rappeler tant parfois la conception des plans THD reste tristement télécom. Tant d’ailleurs aussi les silos métiers des collectivités territoriales feraient encore trop souvent obstacles aux transversalités numériques. L’exemple de l’énergie est l’un des domaines de convergence les plus évidents entre numérique et durable. On consommerait au moins 30% de moins, selon Stéphane, dés que l’on est informé de ses dépenses. Depuis 2008, la mobilité s’affirme également comme une dimension incontournable, y compris en matière de trafic data à transporter. Utiles rappels pour reprendre le symposium.

Joël MAU a ensuite proposé une « courte synthèse de ses travaux » déjà présentés récemment lors du cercle CREDO d’avril 2012. Pour Joël, nous avons tout ce qu’il faut pour tenir les objectifs de 2025. Il propose toutefois de revoir ou d’aménager une série de facteurs qui permettront d’engager un cercle vertueux en matière de THD. Il suggère notamment de favoriser le co-investissement par tranches de fibre afin de réduire les murs d’investissement à franchir. En termes d’ingénierie financière, Joël estime également indispensable de pouvoir garantir de la dette long terme. Pourquoi  ne pas faire appel à une formule du type souscription d’obligations publiques pour aménager numériquement le territoire ? Pourquoi ne pas aussi affecter une partie des dépôts de la Caisse d’Epargne en ce sens ? Cela devrait plaire aux grands opérateurs mais il faudra bien toutefois caler avant une solution de péréquation. Personne n’en a parlé cette après-midi.

Hervé TOUZEAU, France Télécom, a affirmé que l’enjeu pour FT est de doubler le parc de prises FttH raccordables tous les ans avec une volonté d’aller sur les villes moyennes et les zones moins denses. Sur ces dernières, FT « est ouvert avec les négociations avec les Collectivités Locales », surtout semble-t-il quand FT est titulaire d’une DSP puisque les principaux exemples proposés ce jour sont Laval et l’Auvergne. Il a également qualifié les éléments qui attestent des besoins en THD. Il a parlé de TV HD, d’Upload ou de streaming. Encore une fois, un grand opérateur ne nous parle d’aucun service hors télécom… Rien en santé, rien en réseaux intelligents, rien en service à la personne… Dont acte.

Laurent PAPIERNIK, directeur des partenariats et contrats fibre de chez SFR faisait suite à  l’exposé de FT. Il a d’abord présenté les accords de répartition entre opérateurs pour les 6,2 millions de lignes des zones très denses. Pour une partie des 24,6 millions de lignes en zones moins denses, la question aurait pour lui été traité par les leviers financiers du grand emprunt et les AMII en novembre 2011, date à laquelle les intentions d’investissement ont été publiées. Les budgets THD seront examinés et votés chez SFR dans les prochains mois. Bizarrement, c’est je crois aussi le cas dans bien d’autres domaines, notamment dans les zones moins denses.

14 commentaires sur « Symposium Acome Hong-Kong 3è épisode. De Lelux à France Télécom en passant par SFR et Mau. »

  1. Bravo Jean Pierre ! Tu recevrais, s’il existait, le titre de « grand reporter » du numérique !

    Pour ce qui me concerne, très loin de Honk Kong à tous points de vue ( distance, densité de population, réseaux télkécoms, prix des services etc…) je viens d’essayer, modestement, de tenter d’appréhender l’ « appétence numérique » des ministres de notre nouveau gouvernement .
    Ci-dessous le « résultat » de mes investigations :
    1-Vue générale : Où sont les ministres sur le web ?
    http://lelab.europe1.fr/t/ou-sont-les-ministres-sur-le-web-2660
    1-Quand on entre dans le détail …en l’occurrence quand on tape le nom du ministre et le mot « numérique » sur youtube la « récolte » est maigre !!
    Vincent Peillon

    François Hollande

    Kader Arif

    Fleur Pellerin

    Nous comptons sur notre jeune ministre pour nous concocter un parterre de fleurs numériques
    http://www.youtube.com/watch?v=OGRC4bVRo6U !!!

    mais comme personne ou presque ne s’intéresse aux infrastructures je crains que le parterre manque un peu (beaucoup !) de « terre » et que le très haut débit ne soit bientôt par terre !!

    Mais conservons l’espoir …qui nous vient d’Asie http://enviedasie.over-blog.fr/article-fleur-pellerin-une-fran-aise-d-origine-coreenne-au-gouvernement-105235741.html 😉

  2. Sur la convergence Telecoms / Energie : avant d’atteindre le niveau des USA en matière de #SmartGrid, l’étape intermédiaire consiste à répliquer partout l’expérience de Reims Métropole : en 2006, la capitale de Champagne s’est dotée d’une boucle optique métropolitaine, afin de migrer l’ensemble de ses infrastructures de communication en Tout-IP. Entre autres applications à l’époque inédites en France, la gestion du chauffage urbain : des réseaux de capteurs et des équipements intelligents interconnectés sur la boucle optique. Résultat immédiat, visible sur les comptes de l’agglomération en 2007 : une réduction de la facture « Chauffage Urbain » de 20%.
    Il serait bon de recenser les applications de ce type mises en oeuvre par les collectivités locales et territoriales : chauffage, éclairage, etc.

  3. Le Maire de Mende est connu pour sa grande patience… Cela risque de lui servir. Sauf bien sûr si la Lozère décidait de construire en lieu et place des « grands » opérateurs pour lesquels, visiblement, en matière de THD tout va bien. On les comprend d’ailleurs. Pour eux, FREE mis à part, tout ne vas pas si mal en fait. Je reviendra là dessus sur un billet en construction qui confirme les impasses des choix anciens. Tant de brillants exposés de FT et SFR ne réussissent pas je crois à faire un seul vrai argument en faveur des seuls choix actuels. Mais la fatigue me gagne et risquerait de me faire tomber dans la caricature. A suivre donc plus tard. HK, 22h16 sous la saison des pluies.

  4. ai-je bien entendu (vers 1’20 ») : Financement du Plan de déploiement du THD … Un engagement très fort « plus un endroit où on a moins de… 1 Méga en 2022 en regardant la télévision » ?!?
    Bon, je vais me coucher!
    PS: Joël Mau aura noté que son prédécesseur à l’ARCEP, Sébastien Soriano, après un passage à l’Autorité de la Concurrence va intégrer le cabinet de Fleur Pellerin…
    Tournez Manège!

  5. Sur Michel qu’il y aura à faire un vrai travail de « clarification »;-)

  6. Est ce que l’évolution nécessaire vers de nouvelles sources d’energies non carbonées ne pourraient t’elle pas être le déclencheur de cette infrastructure très haut débit qui à du mal à accoucher en France ? Le retour sur investissement avec les gains sur la consommation d’énergie devraient aider au déploiement de cette infrastructure . Est ce que nos polytechniciens au Symposium abordent le sujet et proposent des solutions ?

  7. Le sujet a été maintes fois abordé, notamment par l’entreprise REXEL et par S. Lelux de Tactis. On reste encore toutefois dans l’exposé de l’intérêt de cette convergence mais, à ce jour et sauf erreur de ma part, en France le sujet reste encore trop théorique. Peu ou aucun vrai projet d’expérimentation dans ce domaine. Pire, pas de prise en compte en tout cas exprimé du sujet dans les business models des grands opérateurs. Ces derniers ne nous ont parlé que TV HD, sreaming et autre solution upload télécom… Cf le papier que je posterai demain. Pire, dans la conception des réseaux FttH on est encore basé sur des conceptions télécoms et non sur de possibles solutions de convergence énergie, services non télécom et télécom. Voir à ce sujet les contributions de Marc Duchesne et de Y Rannou dans le bouquin qui je sors le 1er septembre (cf page librairie de Numericuss). Vous posez donc une question pleine d’avenir.

  8. Bon, en attendant, je précise et « enfonce le clou » :
    – Grosso-Modo, l’ex directeur du haut débit et des collectivités (2007/2009), chef de l’unité Fttx et dégroupage (2006/2007) en passe de devenir « Directeur de Cabinet » de Mme Pellerin, … était au cœur, sinon à la tête (sous la présidence, initialement, de Paul Champsaur) de la décision sur les ZTD (décembre 2009), décision qui a progressivement relancé les déploiements sur ces zones (148 villes, ~20 agglo ) après que ceux-ci aient été suspendus (notamment par Orange)… pendant environ un an! A cette époque le cadre réglementaire fixé par l’UE aux A.N.R. (Autorité Nationale Régulation) évoluait en parallèle (cf recommandation du 13/11/2007… puis travaux préalables à la recommandation d’accès aux réseaux d’accès NGA prise le 20/09/2010)…
    NB: le lecteur pourra utilement se rapporter au document « Point de repère sur le déploiement du très haut débit FttH » publié par l’ARCEP en Mai 2008
    Une façon de venir remettre en cause ce qu’on a contribué (au moins au début) à construire ? Une autre version du paradigme « Coupable, mais pas Responsable… ?! » Une façon de tendre à démontrer que finalement les marges de manœuvre laissées par le cadre de l’UE (directives, recommandations) sont relativement étroites, hormis sur le plan des financements (ce que d’ailleurs les députées De La Raudière et Erhel ont mis en avant dans le rapport – fin 2011 – au parlement sur la mise en place de la Loi Pintat)… Une façon aussi et surtout d’avancer que finalement les hommes (ou femmes) qui décident ne sont pas ceux qui… gouvernent, sauf à changer de culture et de cursus ?!
    A vous de juger!

  9. La différence entre la France et les pays où la SmartGrid (convergence Telecoms/Energie de-facto) est une réalité : nous soufrons d’un marché tenu par un opérateur monopolistique, qui détient la quasi-totalité des infrastructures de transport et de distribution d’électricité.
    Le seul salut, en attendant une loi quelconque forçant le passage à la Smart Grid : les régies municipales d’électricité, encore très présentes dans les régions de montagne et dans l’Est.
    Le SIAE de l’Ain pourrait être l’exemple, mais…

  10. Sujet extrêmement intéressant. D’autant plus que, j’espère, on pourra générer de l’emploi en France, tant dans la recherche que dans l’industrialisation et la mise en oeuvre de ces solutions.

    A mon avis c’est à mettre en relation avec « L’internet des objets », qui consiste en gros à dire que tout appareil un peu complexe peu être connecté sur un réseau IP (IPv6 de préférence), et contrôlé ainsi, notamment en terme de surveillance de consomation d’énergie (mesure), mais aussi de délestage commandé (En cas de pic de consommation sur le réseau, il est pas idiot, en plein hiver, de demander au un congélo d’interrompre son fonctionnement pendant 3 ou 4h, ou que le four conseille à l’utilisateur de manger froid ce soir-là… 🙂 )

    Je travaille pas mal sur ces aspects, notamment via la norme 6LoWPAN et les appareils compatibles (C’est à dire la mise en oeuvre d’une couche IPv6 dans des microcontrolleurs à quelques euros, pour faire simple).
    C’est encore un peu trop cher (autour de $5 en prix de gros), en particulier à cause des coûts des brevets dans ces domaines, mais quand ce sera descendu en dessous des $1 ça commencera à être plus commun.

    Il manque aussi le support « naturel » de l’IPv6 par tous les réseaux, les PC, les opérateurs, ainsi que l’existence d’une norme ou d’une recommandation pour unifier les commandes de tous ces objets. Le xPL existe mais reste assez peu connu par les industriels, qui préfèrent les solution propriétaires de part les royalties espérées. Même si du coup ça fragmente, et réduis le marché, et empêche le décollage de cet « Internet des objets ».

    J’ai néanmoins de bon espoirs dans ce domaine, car de simple mesures peuvent parfois avoir de beaux résultats comme l’exemple de Marc le montre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s