Le premier réseau optique rural de Google en France ?

Depuis plusieurs jours, on sait que Google avait choisi Kansas City, et l’Université de Stanford, pour lancer sa solution 1 Gb/s. Après plus d’un an de réflexion, l’annonce du choix de la ville a été faite par la firme. Pour rappel, pas moins de 1 100 villes avaient fait acte de candidature. On savait également que Google recherchait des solutions alternatives en matière de réseau pour les zones non métropolitaines. Chattanooga notamment avait été approchée.  Mais, pour des raisons juridiques tenant à la spécificité du projet, l’opération n’a pu aboutir.  Google s’orienterait en fait vers un projet particulièrement innovant, un réseau de réseaux ruraux optiques où serait déployé un bouquet de services à 500 Mbps.

Comment est-ce financièrement possible ?

Les informations obtenues sont intéressantes. Google confirme tout d’abord que les courbes d’acquisition clients Ftth en milieu rural sont nettement plus favorables qu’en zone urbaine.  Les tests réalisés ont abouti à des parts de marchés de plus de 50% en moins de six mois.

Google travaille ensuite sur un mode de construction réseau alternatif. Il s’agit de favoriser les solutions d’auto-construction et d’organisation en coopératives. Schématiquement, le déploiement se fonderait sur une première série d’abonnés coopérateurs qui construirait les infrastructures passives en domaine privé, de proche en proche, jusqu’à un échangeur Google dans lequel un réseau de collecte radio, le plus souvent en FH, sera mis en place. Les boucles THD rurales ainsi construites comprendraient entre 100 et 2000 abonnés.

Un accord Google / département des Landes

Lors de notre dernier interview à Morcenx, petite ville innovante en matière de Ftth située dans le département des Landes en France, le maire de la ville, JC DEYRES, également, Vice-Président du département des Landes, avait évoqué le projet. Un entretien hier soir avec Henri EMANUELLI, Président du Conseil général des Landes, le confirme. Le CG40 a conclu un accord avec Google pour que Morcenx soit le 1er Ftth Campus de la firme en Europe. L’Université de Pau, pour laquelle je travaille, sera associée. Google lancerait avant la fin de l’année 2011, au cœur du massif forestier landais, son 1er Worldwide Rural Broadband Tour, un événement itinérant spécialement conçu pour ce vaste chantier. L’annonce officielle sera faite la semaine prochaine.

Enfin une solution alternative pour sortir de l’impasse dans lequel nous sommes aujourd’hui en matière d’aménagement numérique des zones peu denses ? Même si la prudence s’impose, tant certaines annonces d’opérateurs n’ont jamais été tenues,  on peut fonder quelques espoirs sur ce chantier. A suivre donc.

18 thoughts on “Le premier réseau optique rural de Google en France ?

  1. Excellente nouvelle, même si j’aurais préféré que Google vienne à Pau, comme on l’avait tenté en 2008. Souviens-toi qu’on avait proposé à Google de monter un lab basé exactement sur ce qu’ils ont appelé 2 ans plus tard « Google Fiber For Communities »…
    M’enfin, on est le 1er avril…

  2. Jean pierre excellente idée pour renouveler le 1er avril 😉

    même si cela relève de la fiction, cela a le mérite de pointer l’intérêt du FTTH rural. C’est une solution à promouvoir car la Montée en débit qui semble du bon sens pour nos décideurs nationaux n’est très souvent pas le meilleure modèle technico-économique.
    Pourquoi offrir le confort d’aujourd’hui d’apres demain dans les campagnes … lorsque ce niveau de confort sera devenu totalement obsolète … il faut privilégier des solutions pérennes en étudiant de façon sérieuse la réalité économique des plans d’affaires à moyen et long terme associés au FTTH versus les autres technologies … (ex : le FTTH offre de réelles recettes durables pour un gestionnaire … alors que celles pour la montée en débit sont quasi inexistantes …).

  3. Il ne tient peut être qu’à nous que le 1er avril ce soit tous les jours. Faisons frire la montée en débit et passons au très haut débit directement… Yooooo

  4. Hello Stéphane. Tu as 100% raison. mon petit blog vise à montrer exactement cela. Mais si c’est Tactis qui le dit, cela aura 1000 fois plus de poids.

  5. Pour être sérieux : seul un nouvel entrant totalement inexistant à ce jour sur le marché télécoms pourra bousculer l’ordre établi et (aider à) réaliser le déploiement du THD Rural. Tout autre modèle faisant appel aux acteurs existants (i.e. les 4 grands FAIs) est voué à l’échec.
    Il nous faut penser différent, observer autour de nous. La solution existe déjà, nous l’avons sous les yeux mais nous ne la voyons pas car nous avons le nez collé à nos habitudes de pensée.
    Voir ce qu’à fait Toyota pour solutionner le problème des infrastructures à mettre en place pour la recharge des véhicules électriques en ville : http://www.thechargingpoint.com/2011/03/08/can-of-cola-chocolate-bar-and-24-kwh%E2%80%A6-japan-to-get-ev-charging-at-vending-machines/
    C’est simple, c’est évident, et pourtant personne n’y avait pensé avant.
    Nous devons réfléchir exactement de la même manière : « out of the box ».

  6. Je suis en phase toi: il faut changer de façon de penser et surtout d’agir. Mais je ne suis encore convaincu par l’opérationnalité d’ aucune des manières alternatives examinées. Je suis vraiment pas bon côté compréhension ou bien je suis encore trop déformé par 10 ans d’aménagement numérique opérationnel classique.

  7. Nous sommes tous déformés, car nous baignons 24/7 dans le même « univers ». Nous devons juste prendre le temps nécessaire pour bien poser l’objectif et définir la stratégie pour l’atteindre.
    Dans le même temps, nous devons observer tous les ailleurs : naturellement, regarder ce que font « les autres » (i.e. les autres pays) dans le domaine qui nous préoccupe, et aussi regarder d’autres secteurs, même éloignés des télécoms et de l’internet. En d’autres termes, nous mettre à faire de « l’intelligence »: veille technologique, veille commerciale, analyse de la concurrence, etc.
    Cet exemple de Toyota et du distributeur de boissons me rappelle une autre histoire, véridique, qui s’est passée pendant la Bulle Internet : aux USA, un créateur de start-up (dont j’ai oublié le nom et le business, sans importance ici) qui voulait délivrer un service quotidien aux particuliers cherchait sans succès un moyen d’entrer chez eux. Jusqu’au jour où ça a fait « tilt » : tous les matins, le laitier dépose une bouteille à l’entrée de la maison. Bingo, ce créateur a monté un partenariat avec la société de distribution de lait, et il a rencontré le succès.
    Nous, nous n’avons pas encore suffisamment réfléchi à notre laitier…

  8. De cela j’en avais rêvé il y a plus d’un an déjà, Jean Pierre!
    Sous le titre « Google Telecom va fibrer le Lot » (cf le lien sur mon blog)…
    Billet de délire .. dans lequel je m’étais bien éclaté !
    Au moins une chose c’est réalisée : je suis en train de contribuer au SDAN du Lot …
    Pour le reste, je peux toujours rêver!!

  9. Marc,

    Ce n’est pas la première fois que tu nous parles d’explorer les pratiques alternatives. C’est peut être le moment de commencer à les lister.

    Attendons la création d’une fondation google et parions qu’elle n’aura pas pour objectif de travailler à la puissance de la sous-boucle locale.

  10. Même, ce qui est probable, s’il s’agit d’un poisson d’avril, rappelons quand même que si Google s’y met, cela OBLIGE les autres à se positionner en argumentant « contre » Google, l’intrus… Ce qui est bon pour le marketing de Google.
    Comme le dit Bernard Garrigue à Marc : « Ce n’est pas la première fois que tu nous parles d’explorer les pratiques alternatives. C’est peut être le moment de commencer à les lister ».
    Le recensement, au niveau mondial, de ce qui se fait ou de ce qui est en étude, avec avis croisés des experts, peut être un premier pas, facile à faire par Google, il me semble…
    Mais je ne suis pas un expert !

  11. Moi j’veux bien lister tout ce que vous voulez, mais… comme je ne suis ni retraité ni prof. d’université (juste une taquinerie ;-), je dois assurer le paiement des factures en début de mois, si vous voyez ce que je veux dire !
    Donc, 200% OK pour réaliser une étude sur ces pratiques alternatives, si… vous arrivez à trouver un financement ad-hoc.
    D’autant que cette seule étude ne suffira pas : il faut également observer de très près quelques projets ou réalisations concrètes, plutôt aux USA qu’ailleurs (l’Asie est trop éloignée culturellement, l’Europe du Nord est archi-observée). Dont naturellement ce que fait Google, au delà de sa première plaque FTTH de Kansas City (saviez-vous que Google possède son propre réseau inter & trans-continentales ?).

  12. Bien noté, Marc.

    Si quelqu’un a des infos de base sur QUI peut et surtout VEUT financer une telle étude (qui y a intérêt, autrement dit… Google ?) je veux bien me mettre en chasse aux sous… Voire en parler à des partenaires possibles (SOFRES par exemple ? J’ai une entrée…).

    Comme ce n’est pas mon domaine, j’avance sur la pointe des pieds, ce qui ne m’empêche pas d’avancer !

  13. @André : merci sincèrement. J’y travaille aussi de mon côté, oeuf corse. Quelques pistes, auprès de collectivités (mais ça traîne, depuis… 2 ans !) et d’opérateurs – j’y crois de moins en moins, sauf à réaliser une étude multi-clients.
    Aujourd’hui, on veut tout savoir et rien payer ! 😦

  14. Comme dit Yannick JAULIN : le conteur de Pougne Hérisson (« Festival du Nombril » le 15 août…) « Il faut le croire, pour le voir »…
    Autrement dit, si tu m’envoie le canevas de l’étude multiclients à réaliser (il y a 36000 communes en France…) je peux en parler à des organismes comme TNS SOFRES, IFOP ou OPINIONWAY pour leur demander des devis de réalisation. J’ai même mon ancien Directeur des Etudes qui a créé sa boite ABC MARKETING et que je peux solliciter, car c’est un « bon ». L’intérêt d’une telle étude, à quelques mois de l’élection présidentielle, est de percevoir non seulement les dynamiques en présence, mais surtout de faire apparaître les « signaux faibles du futur » de la reconquête des espaces ruraux par des « créatifs culturels » aux contours bien flous mais qui existent bien… Les politiques peuvent en tirer quelques arguments pour justifier leurs « programmes » qui ne peuvent ignorer la dimension de « l’internet Haut Débit pour tous.. ».

    Donc, « ne pas gémir, agir » me semble la petite phrase que nous devons tous avoir en tête, car nous n’avons pas d’autres solutions ! Ce n’est pas l’ami Jean Michel qui dira le contraire, avec tout ce qui lui est arrivé…

    Si tu ne peux faire ce canevas, dis-moi qui est qualifié pour le faire, car je ne suis pas un spécialiste de la fibre ou du maillage rural en haut débit .
    Par contre, je pourrais effectuer les entretiens pilotes auprès d’un échantillon de décideurs ruraux, dont les maires bien sûr, mais pas seulement…

    Présenter les résultats de l’étude lors d’une table ronde réunissant GOOGLE, MICROSOFT et les Opérateurs historiques, peut faire avancer le Schmilblic ? Surtout si on met dans le coup NKM, José BOVE, Eva JOLY, Nicolas HULOT, voire DSK et Anne SINCLAIR… les chouchous des medias…
    Et pourquoi pas ?

    Ayant été parachutiste à PAU (j’ai créé à la BETAP, du temps du Colonel LEBORGNE, l’un des premiers « Club des Loisirs » pour militaires…) j’aurais plaisir à y retourner si la municipalité et/ou une association « éco » du coin m’y invitent. Pour une conférence par exemple, qui serait co-animée avec toi.
    Nous pourrions y parler des conditions d’émergence des éco entreprises à la campagne. Un thème proche de ce que je présenterai le 6 mai 2011 à Casablanca au Congrès International des Eco Entreprises…

    Cela nous fait deux pistes à suivre, avec l’étude multiclients. Au boulot !
    Qu’en dis-tu ?

  15. Je crois en outre que l’enjeu désormais est de repérer ceux qui innovent et de tenter de favoriser l’organisation d’un réseau d’innovateurs. Plusieurs idées ont été lancées ici : THD tour, Web TV innovations rurales et zones non denses, conférences THD innovations… Je milite en étape 1 pour un mix THD tour + Web TV simple pour repérer ceux qui pourraient faire bouger la France dfans ce domaine. Je suis prêt à passer du temps sur ce projet.

  16. T’as raison Marc. Mais sachez aussi « exploiter » intelligemment ceux qui sont payés par l’ETat pour participer, modestement, à la diffusion de vos savoirs 🙂

  17. Désolé du retard de la mise en ligne de ton commentaire. Tu avais été salement relégué par les robots de wordpress dans les spam des commentaires indésirables ! Encore un coup des forces du mal 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s