L’idée de mutualiser les réseaux ferait son chemin

Pour accélérer le déploiement du très haut débit à la campagne SFR militerait pour la mise en place d’un réseau mutualisé co-détenu par les opérateurs. « Eric Besson y serait favorable et France Télécom y serait ouvert.  »

Après l’idée de séparer infrastructures et services de France Telecom, ce possible chantier de mutualisation ouvrirait  la voie à une nouvelle dynamique THD en milieu rural. Nous évoquions ce principe de solution ici voici quelques semaines. L’avenir dira si ce chantier avance ; il semblerait pourtant que les enjeux d’aménagement numérique des zones peu denses émergent peu à peu. Vont-ils déboucher sur des décisions ? Ce serait une grande nouvelle pour l’économie numérique de notre pays.

Je reproduis l’article d’Univers Freebox

Pour accélérer le déploiement du très haut débit à la campagne, est-il nécessaire de créer une société « Fibre de France ou France Fibre » ? En somme, est-il opportun de se calquer sur le modèle de réseau Ferré de France ? Cette idée de mutualisation des réseaux refait surface notamment depuis que l’autorité de la concurrence a appelé l’Arcep à réfléchir sur une éventuelle séparation fonctionnelle entre France Télécom et Orange. Pour l’Arcep, cette solution est envisageable en dernier recours et d’autres scénarios émergent.   Ainsi, le collectif Libre Choix, qui regroupe les acteurs alternatifs de plusieurs secteurs soutient « l’idée de création d’un réseau commun » gérée par une entité autonome. Cette structure serait entièrement mutualisé jusqu’à l’abonné. Quant à l’Avicca, l’association de collectivités revendique la séparation structurelle de l’opérateur historique. De son côté, SFR plaide pour la séparation fonctionnelle de France Télécom : « Nous poussons actuellement auprès des pouvoirs publics et des autorités concernées une autre solution, celle d’une société commune, pour les zones moins denses, ouverte à tous les acteurs qui souhaitent investir dans la fibre optique » a expliqué à La Tribune Jean Dominique Pit, le directeur de stratégie de SFR. Ainsi, SFR souhaite remplacer la logique de co-investissement par celle de la « co-propriété ».  Selon La Tribune, le sujet pourrait être arbitré par le ministre dans quelques semaines.

 

PS : Voici le lien de l’article de la Tribune

8 commentaires sur « L’idée de mutualiser les réseaux ferait son chemin »

  1. Ma foi, lorsque je serai co-détenu par les opérateurs j’aimerais encore avoir la possibilité de choisir mon compagnon de cellule. L’infortune est moins lourde à partager avec un bon copain 😉

  2. L’idée d’un réseau commun paraît prometteuse à condition que sa propriété soit ouverte (aussi) aux abonnés : nous rentrerions alors en plein dans les processus objets des travaux d’Elinor OSTROM, prix Nobel d’économie 2009.

    J’ai peur que les singes hurleurs de la « concurrence libre et non faussé » s’y opposent ardemment.

  3. Faut réfléchir une logique fractale à partir de projets comme « les association syndicales numériques » d’Olivier ou des « sections de commune numériques » autour d’un SR auquel je travaille (j’ai produit une intervention à l’ARCEP sur ce montage).

    Il y a une bagarre militante à conduire sur le débridage par FT des NRA fibrés.

  4. Il me semble que c’est Patrick CHAIZE qui tient le plus de fils d’une telle problématique qui pourrait nous organiser un échange sur le sujet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s