La piste de La Canourgue, récit iconoclaste du premier roadcamp THD rural

En ce petit matin du 16 février, les indiens sont descendus dans la plaine. Il y avait notamment des Pierre, un Olivier, le Bernard, des Laurent, un Pascal et un Matthieu, même un Arnaud et une Christelle. Les e fumées avaient annoncé la réunion des tribus quelques jours avant dans les réseaux sociaux. Au loin, le brouillard disparaissait progressivement dans les paysages fabuleux de la Lozère. Les tomawaks frémissaient. La révolte grondait.

On avait sorti les manouls et, en dévorant ces tripes de mouton à l’ombre de l’Olivier, on construisait des mondes meilleurs. Bernard dansait pour le dieu puissance (des réseaux). Laurent 1 brandissait les shelters de La Fayette. Matthieu avait enfourché son fidèle destrier de la grande maison. Il devisait avec sa sagesse de grand-père sur les avenirs à inventer. De nouveaux opérateurs d’immeubles élargis étaient dessinés dans la grotte du Commerce. Un grand jésus aménageur était annoncé comme le prochain sauveur. Des associations baroques, bien que syndicales, flottaient dans les éthers. Arnaud et votre serviteur ne comprenaient pas tout mais faisaient leur possible.

Au second manoul, la lumière allait jaillir… mais les tripes sont devenus pieds et des manouls nous sommes passés au pouteille ; il y avait même je crois me souvenir une ou deux bouteilles avec ces pouteilles.  Les tomawaks ont eu, à cet instant étrange, comme un moment de fatigue. Bref heureusement, car le sentier s’annonçait difficile et rempli de larmes.

Le soleil était au zénith quand Pierre en appelait au sauvetage d’Aumont Aubrac. Un moment, j’ai bien cru d’ailleurs que Pascal allait d’ailleurs quitter son Puy-de-Dôme natal pour battre le fer de l’Aubrac. Puis, Laurent 2 est arrivé. Ce gourmand colosse a reformé avec Pierre et Paul le front du Gevaudan. Le combat a repris. La bête était proche. Les groupes se divisaient pour mieux se retrouver. La tribu des utopistes matthieusiens en appelait au soulèvement. Le clan des matérialistes Christelliens assénait leurs questions comme autant de coup de coutelas dans les pieds de porc et de bœuf sacrifiés le matin même sur l’hôtel lumineux. La paix de l’Olivier tenait pourtant ferme. A l’heure du thé, sont partis les béarnais. Et après que s’est-il donc passé ? Mystère…

Pardon à ceux qui n’étaient pas là. D’abord, ils ne comprendront pas mon récit. Ce n’est pas grave, il est court. Ensuite, et surtout, on aurait dû les inviter…  A quand un second roadcamp THD rural ?

13 commentaires sur « La piste de La Canourgue, récit iconoclaste du premier roadcamp THD rural »

  1. Ahahah ! Je me disais bien le voyage + manouls + pouteille + rouge aurait fait des dégâts… mais à ce point !
    Excellent récit iconoclaste.

  2. je viens au prochain… manoul, pouteille + rouge… après on prend les pioches et on creuse de tranchées pour installer des fourreaux… comme je suis handicapé… je filme…pour l’Histoire…
    jm

  3. Hop hop hop.. pas de passes droit l’ami… celui qui ne pioche pas n’a pas de tripes… non mais… Je connais un trancheuse de folie qui fonctionne en wifi.. si si

  4. L’épopée, c’est plus jubilatoire que les manigances de madame FT, notre rombière. J’aime aussi ceux aussi qui rappellent, de temps en temps, que les métaphores n’ont pas forcément une valeur scientifique, politique ou opérationnelle : faut régler leurs comptes aux modèles. Je n’oublierais certainement pas l’efficacité d’une « méchante maïeutique » appliquée à un groupe schizophrène « par destinée ». Ceci dit, faudrait être très éloigné de l’humain et la curiosité pour ne pas faire son marché perso à la foire de l’A75 numérique :

    1/ Peu à peu, j’ai vu apparaître la gueule, la topologie, l’architecture et la puissance potentielle d’une ensemble de réseaux locaux connectés à un backbone bienveillant (Xavier NIEL doit chercher ce truc afin de devenir le maître du bordel). « Et j’ai vu quelques fois ce que l’homme à cru voir. » …
    2/ Un cri de guerre : « Libérez les box. »
    3/ Le dépiautage du processus de valorisation du patrimoine par le THD.
    4/ L’élaboration juridique et économique de la brique manquante et le réseau d’assemblage.
    5/ L’exploration de tous les possibles en matière d’infra et de montages juridiques.

    (Personne n’a dit à Jean-Pierre que la bonne ville de MARVEJOLS, à quelques kms, s’était payée un Henry IV en bronze dû à Emmanuel AURICOSTE)

  5. Euh …
    Comme on dit : Indien vaut mieux que 2 tu l’auras …
    D’autant, qu’indiens, vous étiez bien 7 plus 1 Squaw, soit 8
    Mais au fait, quoi ?
    Oui donc, quelle ascèse (8*2) est sortie de là
    Vous nous le dites Jean-Pierre?
    A part une crise de foi !

  6. Ascèse je ne sais pas. Mais dans la mesure où ce RoadCamp avait pour objet de confronter le projet ULIX-FRANCE aux critiques fraternelles des uns et des autres à 13 jours d’une échéance majeure il a, de mon point de vue, parfaitement atteint son objectif et ses rédacteurs en sont ressortis bien mieux armés pour la dernière ligne droite.

    …la suite appartient aux hommes.

  7. La « bête » est furieuse ! Ella s’est fait doubler dans les commentaires pour cause de panne d’internet toute la journée d’hier

    En fait elle est furieuse … de plaisir !

    Quel honneur pour les « amis de la bête » d’avoir reçu sur son territoire toutes ces « tètes pensantes » avec une mention particulière pour un couple de sympathiques sujets du bon roi Henri qui n’ont pas hésité à faire dans la même journée le trajet Pau La Canourgue et retour ! Merci Jean Pierre et Christelle d’être venus de si loin … presque jusque chez moi http://pt-br.facebook.com/group.php?gid=115172921864391 😉 pour « nourrir » la bête de vos réflexions et faire un « poème compte rendu » brillant … et synthétique !

    Ce matin je viens de « nourrir la bête » avec un article intéressant qui mérite à mes yeux quelques commentaires ( http://www.rtflash.fr/l-acces-rapide-tres-haut-debit-pour-tous-passe-par-combinaison-intelligente-technologies/article )

    Hauts les cœurs !

  8. Ouf.. Pierre est là… J’étais inquiet hier de te voir silencieux.. Ce n’était qu’une panne Web et non l’oeuvre hideuse d’une néo bête du Gevaudan affamée…

  9. La « bète »reprend ses esprits pour « renchérir » sur les propos de Bernard

    Quand Bernard dit » la bonne ville de MARVEJOLS, à quelques kms, s’était payée un Henry IV en bronze dû à Emmanuel AURICOSTE « elle ajoute deux liens témoignant qu’Henri 4 et la bête peuvent vivre en parfaite harmonie dans une même localité du Gévaudan
    http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=48092_4 http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=48092_2

    Pourqoui le très haur débit ne pourrait-il pas en faire autant ? http://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/04/du-ftth-fiber-to-the-home-palois-au-ftth-fiber-to-the-hameau-lozerien/#comments

    …. même si l’idée peut provoquer quelques sarcasmes comme ce fut le cas lors de l’installation de la statue d’Henri 4 en 1954 : certains marvejolais avaient alors collé un panneau dont je me souviens encore « Henri 4 assassiné par Ravaillac en 1610, exécuté par Auricoste en 1954 » !

    J’arrête pour aujourd’hui mais si vous insistez … comme dirait Philippe Meyer, « la prochaine fois je vous le chanterai »…
    J’ai déjà le refrain « mettez la poule au pot du lundi au dimanche, couchez la poule au lit du dimanche au lundi » !

    Terroir, internet et rigolade… que voilà trois ingrédients d’une ruralité moderne !!

  10. « ils » font des travaux sur le réseau ….et si ces travaux ne sont pas terminés et qu’ils n’ont rétabli internet que la nuit je m’attends à de nouveaux cris de la bète 😉

  11. Depuis fin décembre, pas mal de gens réfléchissent sur le nouveau mix de techniques qu’à ouvert la mise sur orbite de KA-SAT : ça vas mieux lorsque RTFLASH en formalise les potentiels. Là où cela ne va plus, c’est de parler de combinaisons intelligentes : les industriels du net, ils travaillent avec une logique à court terme de faire le plus de cash possible avec des produits les plus sales qu’ils puissent concevoir aux coûts les plus bas possibles ; pas sur les mix intelligents. Nous pensons bien, même si toutes les parties profitantes s’emploient à border de tous les cotés les percées pour elles catastrophiques, que si les techniques à péage possible progressent au rythme exponentiel de la loi de Moore, les techniques gratuites progressent à la même vitesse même si elles ne sont pas diffusées. Se posent à nous, acteurs locaux, la question de savoir comment nous allons organiser le mix à notre profit afin de le détourner.

    Nous savons que KA-SAT coûte (environ) 450 millions d’euros avec un potentiel de 2 millions d’abonnés à 10/4 M/s ; mais aussi que la firme vise un retour d’investissement de l’ordre de 36 mois avec 1 million d’abonnés, sachant qu’elle dispose du pouvoir de fixer un prix de gros concurrentiel à la fois sur la téléphonie mobile et sur internet réseaux fixes. Ce qui doit donner un prix de gros aux alentours de 10 € par mois. Reste à savoir quelle va être la politique commerciale de la firme :

    1/ Une entente entre tous les FAI pour fixer un prix où tous pourront continuer à se gaver, quel que soit le mix pratique que nous imaginerons ;
    2/ Un prix perso de « concurrence libre et non faussée.

    Il me paraît certain que la donne, à partir du mois de mai, augmente le champ des possibles qui équivaut à un changement de dimension.

    (Une autre info intéressante dans l’article de RTFLASH, c’est le galop d’essai de ZTE en France.)

  12. Depuis Auxillac, commune de La Canourgue, je fais des vœux pour que l’on mette le très haut débit à la campagne « dans » la campagne électorale !

    Bonne année …solidaire !
    Pierre Ygrié
    Webs du Gévaudan
    http://websdugevaudan.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s