La révolution optique en questions…

Petit billet de mauvaise humeur…

Un article de 01net de ce jour nous le dit « La fibre optique n’amène pas de révolution dans les usages numériques ». Il affirme même que « contrairement à l’ADSL, le très haut débit ne marque pas de rupture dans les habitudes des consommateurs numériques. Mais il permet d’augmenter la facture de l’utilisateur. »

Décidemment l’histoire se répèterait-elle inlassablement ?

A la fin des années 1990, en ces temps protohistoriques où la douce mélopée de nos bons vieux modems hantaient encore nombre de nos chaumières, on nous disait quasiment la même chose… Nous étions quelques-uns alors à promettre 10 ou 20 Mbps pour 30 euros. Les aquoibonnistes riaient. 10 mbps ? A quoi bon… On sait ce qu’il en est aujourd’hui…

Je me rappelle plus tard d’un article de Capital, ce titre sans intérêt plus proche de GALA que de l’économie, qui tentait de tourner en ridicule le réseau optique de Pau en criant, d’une part, à l’obsolescence technique de l’optique face à un ADSL triomphant et, d’autre part, à la gabegie d’argent public inutilement investi dans des réseaux à laisser entre les mains d’opérateurs sérieux. Aujourd’hui la fibre est priorité nationale et le levier de l’argent public érigé en quasi dogme hors des zones hyper denses. CAPITAL visionnaire ?

O1net est, elle, une publication professionnelle et ces lignes ne sont donc en rien dirigées contre l’auteur de cet article, Gilles Kallenbor. Il ne fait que traduire ce qui a effectivement été dit dans la dernière conférence du pôle Cap Digital. J’ai suivi cette conférence en ligne ; conférence qui, sur la base d’enquêtes, à confirmé que, dans le contexte actuel, la fibre optique ne provoquait pas de vraies innovations services.

Quelques remarques rapides, d’autres auraient été possibles, pour contextualiser toutefois ces résultats et suggérer un autre traitement.

Comment pourrait-il en être autrement ? Comment innover avec un parc de prises optiques réellement allumées très faible, avec un marketing grands opérateurs centré sur le triple play et avec pour le moins disons une « timidité » de leur part à déployer ou à venir sur des réseaux optique déployés ? Sans parler d’un cadre réglementaire que l’on pourrait qualifier de très récent, que celui qui a vu un peu de lumière innovation dans les offres services des rares FAI optiques pointe son laser… La fibre optique n’amène pas de révolution dans les usages…  Mais qui a proposé un usage innovant dans une vraie offre commerciale ? Ne confond-t-on pas la cause et la conséquence ? Je le crois. Ce n’est donc la pas fibre qui est en cause mais notre incapacité à faire émerger les nouvelles solutions qu’elle autorise. A l’insu de notre plein gré, serait-on en train de se faire conter mauvaises histoires ? Une chose paraît peu discutable, les bonnes raisons de ne rien faire sont encore légions.

Qui a intérêt aujourd’hui à l’immobilisme ? Dans une vision court terme, sans doute, ceux qui doivent rentabiliser le plus possible les technologies ADSL. Tous ceux aussi, et ils sont nombreux, qui préfèrent jouer la défense que l’attaque et qui cherchent pour cela mille et un bons arguments pour expliquer que c’est trop tôt, c’est trop cher, c’est pas bien… A quoi bon…

Demain, ce seront d’ailleurs les mêmes qui crieront à l’inefficacité des pouvoirs publics incapables de vision, à la quasi-incompétence des entrepreneurs français qui auront été supplantés par les chinois, les indiens ou les Google de l’optique, à l’inutilité de ces réseaux publics incapables d’une approche par les services… Les mêmes.

Dans ce blog, et au risque encore du contre-pied, permettez-moi, une fois n’est pas coutume de faire preuve d’une toute petite et passagère mauvaise humeur. Attendra-t-on encore longtemps ? Laissera-t-on à d’autres ailleurs devenir champions ? Et un, et deux, et trois zéro à ceux qui manquent d’ambitions numériques…

Je suggère donc de reformuler le titre de 01net. De « La fibre optique n’amène pas de révolution dans les usages numériques » il pourrait devenir « comment expliquer, puis changer, l’inertie française en matière d’innovations réseaux et services dédiés réseaux optiques » ?

4 thoughts on “La révolution optique en questions…

  1. Faut pas se frapper pour ça : » La fibre optique n’amène de révolution ni dans les usages numériques ni dans la pisse de lapin (c’est à peu près comparable). » Les industriels du net (et les politiques) chercheront toujours le saint graal : trouver de nouveaux usages qui gonfleraient sans peine les comptes en banque des élites occidentales et les CA. Ils parlent de consommations numériques ; faudrait peut-être s’intéresser aux producteurs numériques ? Ceux qui fouillent et touillent le savoir afin de trouver les pépites dont ils ont besoin. Faudrait peut-être que le métabolisme des zinzins qui diffusent des flux toxiques soient cohérents avec ceux des systèmes géographiques locaux qui travaillent à améliorer le pronostic d’avenir de notre terre des hommes.

    A quoi travaillons-nous ? À la noosphère ou à diffuser toujours plus de pub et de propagande dans des tuyaux de transport toujours plus gros et à la limite de l’embolie ?

  2. C’est tout de même la première fois, depuis le début de l’histoire, que « notre gouvernance » nationale tente, en même temps, de nous gaver et de notre faire payer cher la jaille avec laquelle elle nous embuque. C’est (peut-être) à cela que pensait Françis FUKUYAMA en écrivant « La fin de l’Histoire ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s