Esquisse d’une géographie des réseaux fibre optique ruraux

Le site j’ai la fibre, animé par SFR, relate le lancement du chantier THD dans la commune de 2500 habitants de Mareuil-sur-Lay-Dissais (Vendée). Le village va bénéficier de la fibre optique dans le cadre de l’opération pilote rurale soutenue par le Gouvernement. Je cite :

Ce projet pilote s’inscrit dans le cadre du programme national très haut débit. C’est l’un des premiers déploiement de la fibre dans un milieu rural. Le réseau déployé à Mareuil-sur-Lay-Dissais desservira près de 700 logements. Les travaux débutent dans les jours à venir avec une ouverture commerciale du réseau à l’été 2011. SFR et Orange ont répondu à l’appel à projets-pilotes lancé par le gouvernement. Ce programme a pour but d’inciter les opérateurs et les collectivités à s’associer pour déployer à titre expérimental la fibre jusqu’à l’abonné. Objectif : identifier les bonnes pratiques.

Cyril Luneau, directeur de SFR Collectivités, explique que le groupe SFR Collectivités est engagé dans trois des sept projets expérimentaux ruraux retenu par l’Etat.

Cyril Luneau précise : « Il est important que les conditions d’accès tant d’un point de vue technique que tarifaire soient réunies afin que SFR puisse également être present sur le réseau qui sera deployé sur Mareuil-sur-Lay-Dissais. Nous, chez SFR, estimons qu’il faut que la solution de collecte pour connecter Mareuil durablement soit financièrement accessible. Le timing etant très serré, la réponse devrait intervenir rapidement ».

Les propos de Cyril Luneau rappellent l’importance de lancer d’abord les premiers déploiement ruraux dans des zones proches d’un réseau de collecte (fibre autoroutière, backbone…). Cela esquisse peut-être un modèle de déploiement rural « de proche en proche » à partir de point d’interconnexions existants offrant des tarifs d’achat de collecte intéressants. Cette esquisse de géographie de déploiement des réseaux Fttx ruraux irait bien de pair avec le lancement de robustes opérations de souscription à des pré abonnements et, pourquoi pas, à de vraies expérimentations d’auto-construction partielle des réseaux en domaine privé ruraux.

Avant vente ou souscription, auto-construction partielle des réseaux en domaine privé, association avec des opérateurs neutres et des FAI, projet public… c’est une nouvelle forme de partenariat public privé qui se dessine. Avec tous les privés. Y compris les « nous » réuni(e)s en forme associative ou coopérative. L’aménagement numérique du territoire commence-t-il chez vous ?

Ma mini-pelle coopérative est prête… Quand est-ce que l’on attaque les tranchées à Rontignon ?

10 commentaires sur « Esquisse d’une géographie des réseaux fibre optique ruraux »

  1. Chiche !

    Alors, allons au bout de l’idée. Après plusieurs mois de repérage, je vais passer les 3 prochaines semaines le long de l’A75 (La Méridienne) pour finaliser l’inventaire des possibles et des leviers d’initiative privée disponibles autour et alentour de ce cas d’école exemplaire

    Je reprends donc la route cet après-midi en direction de La Méridienne pour une revue de détail (Code361) de l’environnement (économique, social et culturel) des quelques 42 points d’interconnexions existants offrant des tarifs d’achat de collecte intéressants qui ont été établis le long des 342 km du parcours par le Syndicat Mixte de l’Autoroute Numérique A75 et gérés par Covage. C’est LA plus belle offre exhaustive (sinon la seule) sur catalogue dans ce registre en France…

    À l’issue de ces 3 semaines (mardi 1er mars à 17:00) « nous » aurons un très beau livrable sous la forme d’une réponse à l’appel à projets du Ministère de l’Industrie ICDM 2011 dont voici le règlement au format .pdf : Actions collectives en faveur de l’innovation, de la création, du design et du marketing.

    « Nous », dans ce cas de figure, c’est l’Association Syndicale de Propriétaires ULIX-FRANCE qui est désormais bien engagée sur la rampe de lancement et qui déposera cette réponse en coopération avec une institution majeure dans le domaine du tourisme. Cette dernière partage avec « nous » l’ambition d’impulser une démarche innovante en matière de qualité de service et d’expérience utilisateur en situation de nomadisme sur l’ensemble du territoire national en prenant appui sur le backbone autoroutier.

    Il y a certes beaucoup à mobiliser pour que l’ensemble des autoroutes françaises présentent des ressources aussi facilement disponibles sur catalogue que celles que nous pouvons exploiter dès maintenant sur l’A75 Networks. Je vois personnellement cette campagne sur l’A75 comme une très belle occasion de formaliser et de faire monter en puissance (dans le cadre du projet rendu au Ministère de l’Industrie) un pilotage de l’offre par la demande sur les 11000km du réseau autoroutier national (sur l’A65 entre Pau et Bordeaux par exemple 😉 .

    L’objectif est là dans un premier temps : augmenter la réalité du backbone autoroutier numérique en y adossant un nouvel opérateur national d’intérêt collectif placé sous la responsabilité juridique et technique de l’association syndicale qui permettra enfin de disposer d’une organisation réellement fédératrice sur l’ensemble du territoire national. Le résultat espéré c’est à court et moyen terme l’émergence d’une politique nationale pilotée sinon par l’usage (dont nous ignorons tout) mais pilotée par les usagers.

    Pour « nous » rejoindre c’est très simple… Il suffit de prendre position au sein de l’assemblée de l’Association Syndicale en correspondant de l’expérience A75 et en se préparant à la relayer sur l’autoroute la plus proche de l’environnement de chacun… cliquer ici

  2. Olivier,

    Je sais très que tu as beaucoup à faire.

    Est-ce que les travaux d’approche que tu as commis auprès de Covage ont aussi été menés auprès de RFF ? Par Marc Duchesne, par exemple ?

  3. Pas encore Bernard, mais depuis le motel de Lempdes-sur-Allagnon (43410) j’aperçois en me penchant un peu la gare de Villefort au loin 😉

    Il va falloir impérativement travailler cette question RFF. Justement, un « roadcamp » vient de se décider mercredi prochain… nous convergeons vers La Canourgue pour 10:30 et pour passer la journée ensemble : Jean-Pierre vient de Pau, Pierre Raso de l’Hérault, Mathieu Coste de la Loire, Pascal Boullye, Arnaud Vaissaire et moi du Lembron et aussi Laurent Martin de Clermont… peut-être Loiez Deniel aussi.

    Peux-tu nous rejoindre ? Cela s’est décidé dans les 24 dernières heures et j’espère que tu pourras te libérer !

  4. Vraiment pas le moment de me taper 2h de route… mais le tour de table donne envie (et ce qui sera dessus aussi !)
    Un peu plus de détails sur l’agenda ?

  5. Les détails sur l’agenda, ça se cale doucement en fonction des participants. Demain matin, promis à la première heure je te transmets un fil conducteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s