Simulation visuelle ou réalité virtuelle, le défi désormais consiste à inventer les services et les usages

L’entreprise Immersion, spécialisée dans la simulation visuelle et la réalité virtuelle, présentait à Metronum en décembre 2011 l’une de ses dernières réalisations de réalité augmentée interactif, l’Holocubtile. L’Holocubtile permet  de présenterdes projets urbains, des œuvres d’art ou des maquettes et de les manipuler à partir d’un  périphérique multitouch 3D associé à un système de visualisation 3D. Nous avons profité de cette occasion pour interroger Jean-Baptiste de La Rivière, qui dirige le pôle R@D d’Immersion. Pour Jean-Baptiste, le constat est clair : les technologies existent, les solutions logicielles également, le prochain challenge consiste désormais à inventer les usages et le services associés. Un constat qui converge avec nombre d’observations concernant d’autres univers du numérique français.



One thought on “Simulation visuelle ou réalité virtuelle, le défi désormais consiste à inventer les services et les usages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s