Simulation visuelle ou réalité virtuelle, le défi désormais consiste à inventer les services et les usages

L’entreprise Immersion, spécialisée dans la simulation visuelle et la réalité virtuelle, présentait à Metronum en décembre 2011 l’une de ses dernières réalisations de réalité augmentée interactif, l’Holocubtile. L’Holocubtile permet  de présenterdes projets urbains, des œuvres d’art ou des maquettes et de les manipuler à partir d’un  périphérique multitouch 3D associé à un système de visualisation 3D. Nous avons profité de cette occasion pour interroger Jean-Baptiste de La Rivière, qui dirige le pôle R@D d’Immersion. Pour Jean-Baptiste, le constat est clair : les technologies existent, les solutions logicielles également, le prochain challenge consiste désormais à inventer les usages et le services associés. Un constat qui converge avec nombre d’observations concernant d’autres univers du numérique français.