Bruno JANET (France Telecom). On ne réussira qu’ensemble.

Scoop ? Bruno JANET partage visiblement l’opinion de ceux qui pensent que le cadre réglementaire actuel n’est pas encore achevé. C’est en tout l’impression que l’on peut retirer de son exposé à Ruralitic 2011.  Dans cet exposé, il a en effet explicitement dressé la liste de plusieurs des sujets où France Telecom souhaitait faire plus et mieux. Et, si je ne me trompe pas, ces sujets recoupent une partie des points identifiés par les 7 Collectivités Territoriales qui ont lancé l’appel à la mobilisation générale pour le Ftth rural. Surprenant pour les uns, attendus pour les autres, cette relative convergence marquerait-t-elle en tout cas un possible tournant ? En d’autres termes, les expériences de terrain des Collectivités Territoriales et des opérateurs pourraient-elles en partie converger pour inspirer les techniciens de la réglementation ? C’est une piste encore fragile mais il faudra bien un jour parvenir à vraiment avancer de concert. Je vous propose donc, en guise de mise en bouche, un rapide passage en revue de cette amorce de convergence pour vous inciter à écouter Bruno JANET et à critiquer cette hypothèse.

  • Bruno JANET affirme tout d’abord qu’il faut plus de lisibilité dans les actions en matière de THD .
  • Il réclame ensuite plus de mutualisation et plus complémentarités entre opérateurs comme entre opérateurs et pouvoirs publics.
  • Il estime de la même manière qu’il faut s’engager fermement sur des calendriers lorsque des annonces sont faites.
  • Il évoque à ce sujet la possibilité, comme cela a été fait avec la Ville de Marseille, de conventionner pour contractualiser engagements, plannings et autres droits et devoirs.
  • Il pense même enfin utile de rendre compte tous les ans pour recadrer, informer, partager…

Lisibilité, mutualisation, complémentarité, transparence, conventionnement… Autant de points qui font encore défaut dans le cadre réglementaire selon les Collectivités Territoriales. Pour rappel, ce texte publié dans l’un des articles proposés au sujet de l’appel des 7.

Les sept collectivités territoriales réunies autour de cet appel (ADN, SIPPEREC, Manche Numérique, Conseil général de Moselle, Dorsal, Niverlan et Syane)  se rejoignent notamment sur les 5 points suivants.

  1. Elles demandent que soit reconnu pour les Collectivités territoriales un statut d’opérateur d’opérateurs à même de sécuriser et de pérenniser le cadre d’intervention des réseaux d’Initiatives Publiques trop oubliés à la fois par le plan national THD et par le cadre réglementaire.
  2. Elles s’opposent à une vision restrictive de la péréquation et exigent notamment que les Collectivités territoriales puissent intervenir à la fois dans les zones denses et non denses.
  3. Elles réclament que l’on se donne de vrais moyens afin de faire respecter les engagements des opérateurs.
  4. Elles souhaitent de même que l’on considère les les RIP à l’aune de la Net neutralité.
  5. Elles exigent enfin que l’on sorte du dogme de la concurrence par les seules infrastructures alors que les gisements de valeur ajoutée, de créations d’emplois et de nouvelles ressources sont dans les services.

Il reste bien entendu beaucoup pas mal à faire, notamment pour reconnaître la place des RIP et pour, enfin, inventer une économie de la péréquation. Et ces volets s’affirment capitaux pour avancer en ne considérant plus les Collectivités, et les autres, comme des adolescentes pré-pubères de l’aménagement numérique des territoires. Mais je me risque à penser que finalement, il ne serait pas si difficile que cela de faire évoluer le cadre réglementaire. Une première plate-forme d’accord semblerait exister. A vous de juger.

Imaginant déjà les levées de bouclier face à mon iconoclaste hypothèse, je suggère toutefois à France Telecom de poursuivre dans cette voie avec deux actions ô combien symboliques. La première, attendue, consisterait à devenir clients des RIP Thd immédiatement. J’en connais un pas mal du tout par exemple dans l’extrême Sud-Ouest. Seconde suggestion, je vais même plus loin, au risque de l’impolitesse, et propose que France Telecom devienne clients de ces RIP avec une offre de services adaptés à la fibre, innovantes et qui dépasserait le trop attendu triple play. Ce seraient là deux signes très opérationnels qui exprimeraient mieux que tous les discours la réalité de l’ambition industrielle de France Telecom.

6 commentaires sur « Bruno JANET (France Telecom). On ne réussira qu’ensemble. »

  1. A mon avis mon cher JP… tu vas mal finir.. avec tes hypothèses iconoplastes… bon si on te retrouve avec un couteau entre les omoplates, le corps flottant dans le gave de pau… promis je m’occupe de qui tu sais… et malgré mon handicap je viendrais à ton enterrement…
    La droite ne veut pas de péréquation.. La gauche non plus je pense (pas faire de peines aux syndicats de FT)…

  2. Je partage ton pessimiste mon jeune ami quant à mon destin. Mais comme là n’est pas la question, que penses-tu de mes deux propositions finales ? Utopie ? Bêtise ? Car moi je le cherche ton De Gaulle 2.0… Avoue que ce serait drôle de voir le diable devenir roi. Et puis il fait trop beau dans ma campagne face aux Pyrénées ce jour pour ne pas rêver à autre chose qu’aux feux de l’actuel enfer numérique THD. Mes amitiés à Madame 🙂

  3. J’aime beaucoup tes propositions.

    Mais manifestement, ça n’est pas le style de la maison. Réécoute l’interview: Ca parle surtout chiffres, pourcentages, millions d’euros…. , de pourcentage de couverture (jamais 100%), etc..
    D’autre part il n’y a qu’a voir à Chevry quelles ont été les exigences de FT par rapport aux 2 autres FAI, qui a ralenti et complexifié le projet pour éviter de s’abaisser à mettre de l’actif dans un local qui ne leur appartient pas….
    Enfin, ça parle aussi 4G, satellite, comme des solutions THD pour une bonne partie des non-résidents des villes…

  4. Je suis heureux que tu apprécies les 2 propositions finales. Il semble bien qu’il faille désormais démontrer par les actes et plus par les communiqués de presse.

    Le reste est plus de l’ordre du détail dans ce cadre mais juste quelques remarques. Peut-on reprocher à une entreprise privée de chercher à chiffrer et à rentabiliser ses investissements ? Peut-on aussi lui reprocher de dire tout haut ce que tout le monde sait : dans la situation actuelle, sans fond de péréquation, sans place affirmée des RIP et des Collectivités, sans équilibre entre prises peu chères et prises hors de prix, affirmer comme le fait le plan national THD que 100% des français seront connectés en fibre en 2025 est disons… un objectif utopique ?

    Je n’ai pas suivi l’expé de Chevry sauf par quelques messages sur le web. Mais je crois que tu mets le doigt sur un point clef. Si les coopérations opérateurs / RIP / Opérateur d’immeubles au sens large versus coopération réelle avec les copropriétés doivent se développer, il faudra que tout le monde fasse un pas pour se comprendre sur les process, les outils et les procédures : SI, commandes, info… et là je crois ne pas me tromper en disant que, chez tout le monde, il y a du boulot…

  5. C’est tout de même gonflé de réduire la mutualisation au réglage des conflits entre les quatre garnements querelleurs (qui nous ponctionnent notre pognon) lorsque nous parlons de la mutualisation entre 40 millions d’abonnés. (Voir Noam Chomski cas 1 La stratégie de la distraction, cas 2 Créer des problèmes puis offrir des solutions.)

    Je trouve les propositions de JP de prendre au mot FT (et les autres) chouettes. Nous pourrions monter un cahier des doléances assez extraordinaire (qui risque de tourner au dîner de cons). Il y a dans cet ordre d’idée des pratiques à soumettre directement au contrôle de l’ARCEP et de l’opinion publique ; comme l’interdiction faite par FT d’interconnecter les sous-boucles locales.

  6. Bruno Janet nous a habitué depuis toujours, à tendre la perche sans oublier de garder le bâton à portée de main…
    La maxime « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent » se vérifie bien souvent avec FT…. Exemple, lors du Forum des décideurs 2010 son engagement à ce que FT conduise des expé de DS Optique dès que possible dans le cadre de la MeD… Il me répondra que dans l’histoire c’est l’ARCEP le vilain méchant ! Toujours est-il qu’au vue d el’offre PRM de 2011, il y a de quoi s’étrangler…
    M’enfin, accordons lui le pardon…
    Et si donc FT se décidait à sortir ses belles applications THD des Oranges Labs et à les rendre indépendantes de l’infrastructure porteuse pour les faire atterrir sur les RIP…sur une offre activée en bitstream ?!
    Perso, je pense que devant l’appétence à ces offres innovantes, garantie par leur qualité vu la capacité de R&D de FT… il y a beaucoup plus à gagner par cet angle d’attaque du marché, que de se battre pour faire signer le client après visite d’un commercial, afin de pousser à minima une Livebox et un abonnement 3-Play chez lui, suite à quoi M. le technicien ORANGE, seul habilité viendra raccorder la fibre depuis le PBO…(Modèle pratiqué à Chevry-Cossigny) pour définitivement « ferrer » le client…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s