Michel LEBON. Les plus et les moins des SDTAN pour lancer les projets THD

Michel LEBON est consultant. Il est engagé dans la réalisation de plusieurs Schémas Directeurs d’Aménagement Numérique. Nous lui avons donc demandé de nous donner son point de vue quant aux apports des SDTAN et aux points d’efforts à consentir dans ces domaines. Il évoque notamment un volet qui nous tient particulièrement à cœur : les services locaux et les fournisseurs de services de proximité. Michel estime que les SDTAN mériteraient d’ajouter la composante « nouveaux usages et services associés » dans les initiatives publiques qu’ils induisent…

Ici : Le blog de Michel Lebon.

7 thoughts on “Michel LEBON. Les plus et les moins des SDTAN pour lancer les projets THD

  1. Excellent interview de Michel qui, indirectement, pose ,selon moi, la question fondame’ntale du comportement de l’internaute: « consommateur ou consom’acteur » ?

  2. Accord sur l’analyse de Michel. Il y a quelques éléments à ajouter :

    1/ En prenant le précédent des Schémas Départementaux d’Aménagement des Structures Agricoles, force est de constater qu’ils ont pour conséquence de mettre en place des règlements locaux qui violent allègrement les principes généraux du droit et l’égalité des citoyens devant la loi aux bénéfices des « puissants » en mettant en forme les lubies du système politico-administratif local.
    2/ Si vous prenez le cas du SDTAN de la Lozère, voté depuis (presque) 14 mois, je n’ai pas l’impression que la situation des acteurs normaux du territoire ait varié d’un epsilon depuis. Même par l’introduction dans les tuyaux du moindre projet d’acteur : pas eu d’appel à projets à ma connaissance.
    3/ Le gros tuyau, inauguré depuis 40 mois, dit A75 numérique, n’a donné lieu à ce jour à aucun accès normal au THD. Idem pour la bretelle A75/MENDE : il s’agit pourtant de DSP.
    4/ La plupart des NRA de Lozère sont actuellement fibrés (situation presque générale en France métro) sans que les débits symétriques presque THD permis soient ouverts aux abonnés assez proches.

  3. Oui, Pierre, tu as raison ! Avec le cuivre et le 3-Play, le consommateur a été « suiveur »… L’oligopole des grands FAI l’a tout d’abord et petit à petit, tiré dans un mode de consommation (pour ceux qui ont du débit sur leur ADSL) axé sur la vidéo, soit au travers des « services managés » type bouquets TV, VOD …, soit orienté « téléchargement » … y compris légal.
    Les « Over The Top » (O.T.T. ) attirés par la manne que constitue ces « millions » de clients, sous couvert de développement d’usages « social media » ont ensuite transformé l’internet en un espèce de Minitel 2.0, dans un modèle « many, many 2 some bigs ».
    Le Peer 2 Peer n’est pas dédiée qu’au téléchargement,d’œuvres multimédia qu’il soit légal ou illégal. Des modèles d’échange local pourraient s’installer, s’adressant à des populations d’internautes moins « moutonnières » que celles que nos grands FAI et les OTT ont engendrés et formatés !
    Proposons aux internautes, les environnements de développement de services qui vont bien, en facilitant par exemple l’émergence de nouveaux FAI Locaux (pourquoi pas « opérateur virtuels » sur des FAI marque blanche ayant bien capté tout ce que la fibre peut permettre, neutralité, symétrie, débit, faible latence, multi-service…) et je suis convaincu que de consommateurs … ils deviendront effectivement consom’acteurs…

  4. @ Bernard Je répondrai sur un point : J’attends impatiemment que sur le « site piloteTHD » d’Aumont-Aubrac, avec ses 600 prises, au delà des services proposés par les Alsatis, Wibox et (à venir) Bouygues,, votre CG et son délégataire, s’attellent, par exemple, à la transposition (et l’enrichissement par exemple, en les rendant accessible « à la maison ») de certains des services développés dans le cadre du « PER télémédecine » Lozérien, pour les sortir du modèle vertical « silo » dans lequel je les ai perçu, afin de les livrer sur cette « prise neutre » que constitue la Fibre Optique.
    Ce serait une hérésie de fait, de contraindre les abonnés à devenir captif d’un FAI exclusif de ceux cités plus haut…

  5. Pronostic ? (Personne n’a jamais vu un singe conduire un cheval) Je ne sais pas : depuis 53 ans, je n’ai jamais vu une seule entreprise du système politico-administratif lozèrien réussir. J’espère, sans trop y croire, un bilan positif à l’expérience d’Aumont : tu étais à Aumont au mois de février, tu as pu peser le handicap.

    L’archétype du génial lozèrien, c’est l’abbé François du CHAYLA ; pas Jean-Antoine CHAPTAL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s