Les investissements numériques seront-ils concernés par les mesures destinées à accélérer l’investissement industriel ?

valls_investissement_2_960Les investissements industriels pourraient bénéficier d’un amortissement supplémentaire exceptionnel de 40 % du prix de revient. C’est ce qu’a annoncé le 8 avril 2015 le Premier Ministre. C’est une bonne nouvelle ; le Gouvernement tenter enfin d’agir sur l‘un des vrais leviers de la relance. Problème toutefois, il semblerait que les investissements numériques ne fassent pas parti des assiettes prises en compte. Lire la suite

Quand existera-t-il une politique nationale de développement numérique des territoires ?

Jean-Pierre Jambes

Couvrir 100% du pays en très haut débit d’ici 10 ans ? Dans la situation actuelle, cette promesse du Président de la République ne sera pas tenue. S’il le fallait encore, les quatre derniers articles de Numericuss consacrés aux zones moins denses, le confirment. Pire sans doute, ils révèlent l’ampleur du décrochage numérique de trop nombreux territoires oubliés. La France publique a su pourtant agir vite, fort et partout pour les autres grands réseaux, téléphoniques par exemple. Renoncera-t-elle pour le très haut débit ?  Lire la suite

THD Rural : du grand mensonge aux premières vraies actions ?

100_0651Fibre optique : la fin du grand mensonge. Tel était le titre d’un article de LeMagIt du 20 février 2015 auquel Paul Champsaur a accordé une Interview où il estimait que « malgré les promesses des différents gouvernements, un grand nombre de Français ne seront sans doute jamais raccordés à la fibre optique et devront continuer à se satisfaire de ce que peut leur apporter le réseau cuivre ou des moyens alternatifs comme le Wi-Fi ou le satellite. » Cette prise de position de l’ancien patron de l’Arcep marque-t-elle la fin de l’insupportable langue de bois actuelle sur un programme THD rural toujours en panne ? Va-t-on enfin se décider à se donner les moyens d’agir ou, au moins, à faciliter les actions de ceux qui le voudraient ? Comment débloquer la situation ? Dans le droit fil de son intervention de janvier 2015, nous poursuivons la publication de nos échanges avec Joël Mau sur ce sujet.

Lire la suite

Très haut débit rural et Montée en Débit : la fausse bonne idée selon Joël Mau.

joel mau

Joël Mau

Les projets de Montée en Débit sur les sous-répartiteurs sont désormais nombreux, notamment au sein de Réseaux d’Initiative Publique.  Nombre de signes incitent même à penser qu’ils pourrait se multiplier en France dans les prochaines années. Mais sont-ce vraiment des solutions en phase avec l’évolution des besoins en débit ? Pour Joël Mau*, la réponse est désormais négative. Pour lui, le choix de la MeD sur cuivre au niveau des SR serait le symbole d’une France résignée à un scénario de déploiement extrêmement lent de la fibre. Lire la suite

Trois des obstacles à lever pour réussir l’aménagement numérique rural.

IMG_3148

Marc Duchesne

L’accès à des solutions d’au minimum 50 Mbps symétriques pour les entreprises et les habitants des zones peu denses semble toujours relever d’une chimère. Les nombreux commentaires suite au précédent article sur l’aménagement des territoires ruraux en très haut débit l’ont confirmé. Faudra-t-il attendre 2030 pour le très haut débit rural ? C’est difficile à imaginer ! Comment donc passer de discours séduisants à des opérations réalisables ? Pour tenter de contribuer à relancer les débats sur ce sujet, nous allons donner dans la parole à plusieurs acteurs du très haut débit. Premier contributeur : Marc Duchesne. Lire la suite

Très haut débit rural, quelles solutions ? Qu’en pensez-vous ?

graine-23-mars.20071aLe temps passe, les projets de loi numérique se font attendre et la transition numérique reste encore et toujours aux lisières des zones les moins denses. Plus grave peut-être pour tous ceux qui transitent par-delà les distances après lesquelles le cuivre s’avère incapable de transporter quelques flux internet que ce soit, aucune vraie solution ne se dessine. Fausse bonne idée du VDSL, comme le signale l’Arcep si on lit entre les lignes de ce texte, difficultés sans doute plus politico-contractuelles que techniques des solutions de montée en débit, limites avérées des solutions radio de type Wifi, tristes offres satellites, pénurie d’offres de collecte, serions-nous donc durablement condamné? Et s’il fallait plutôt tenter autre chose pour que tous les ruraux disposent demain d’au moins 30 à 50 Mbps, bien entendu symétriques, et de 1 Gbps après-demain? Lire la suite