Peut-on être élu-e de la République et utiliser Facebook ?

Voici quelques années, la question aurait semblé bien saugrenue. Mais, à la lecture des innombrables articles publiés au sujet de l’affaire Cambridge Analytica, l’est-elle toujours autant ? Trois arguments mis en avant par les médias montrent l’ampleur des doutes. Le modèle Facebook pose tout d’abord bien problème. Il s’avère ensuite de plus en plus délicat de croire aux mesures d’autorégulation. Les solutions de régulation restent enfin encore à inventer. Tout cela incite donc bien à se poser la question : peut-on vraiment être élu-e de la République et utiliser Facebook ? Lire la suite de « Peut-on être élu-e de la République et utiliser Facebook ? »

Faire l’école avec le numérique ou laisser les smartphones hors des classes ?

Philippe TIZON

Avec cette vaste interrogation, Numericus inaugure une nouvelle rubrique sous la forme d’une revue de presse thématisée. Objectif : croiser plusieurs publications récentes autour d’une même question en prenant le contre-pied de la tendance « clic compulsif » pour retrouver la valeur du temps dans la résolution des problèmes. Quelque chose comme une revue de presse en mode slow web donc. Nous utilisions pour cela auparavant Scoop-it. Nous l’abandonnons face à une évolution de ses Conditions Générales d’Utilisation que nous désapprouvons. Cette première revue de presse est l’œuvre de Philippe Tizon, ami sociologue déjà complice des curations précédentes. Elle pointe quelques faits saillants, quelques prises de position ou quelques décisions emblématiques sur les usages du numérique dans les formations et les processus d’apprentissage. Elle donne la priorité à ces « petites choses » qui se passent dans les classes, les labos, les amphis ou les ateliers, et dont dépendent souvent les succès comme les échecs. Premier sujet aujourd’hui donc : faut-il faire l’école avec le numérique ou laisser les smartphones hors des classes ? Voici ce qu’en dit une partie de la presse. Lire la suite de « Faire l’école avec le numérique ou laisser les smartphones hors des classes ? »