Lancement de la Fédération des industriels des RIP

L’industrie des réseaux haut et très haut débit française s’organise ! Les entreprises qui interviennent dans les Réseaux d’Initiative Publique vont en effet se réunir au sein d’une nouvelle fédération ce 25 Octobre à l’occasion d’une rencontre lancée sur l’initiative d’Étienne DUGAS, PDG du groupe MARAIS. Lire la suite de « Lancement de la Fédération des industriels des RIP »

Faire sortir les RIP de terre pour inventer les sociétés augmentées de demain

Le salon Odebit du 27 septembre 2012 a été l’occasion de présenter l’une des propositions de l’ouvrage Territoires et Numérique pour stimuler non seulement le déploiement des réseaux THD mais aussi l’invention des usages et des services de demain. Au moment où l’on sent bien que les priorités « fibre optique » sont en discussion, au moment où l’on sent poindre de possibles renoncements, il me en effet semblé nécessaire d’enrichir les modèles techno-économiques des Réseaux d’Initiative Publique (RIP) pour leur donner plus de poids et plus de tangibilité dans les quotidiens de nos villes et de nos villages. Lire la suite de « Faire sortir les RIP de terre pour inventer les sociétés augmentées de demain »

UPTPU pour en finir avec l’inertie à très haut débit

Billet d’humeur au retour d’un tour de France des colloques, universités d’été et rencontres pour tenter d’en finir avec l’un des paradoxes parmi les plus stériles de la politique numérique française.

Partout, ou presque sauf,  peut-être parfois dans les couches sédimentées par les volcans de cuivre, le message est le même. Plus de possibilités numériques, plus de ressources pour parler, pour voir, pour agir et pour inventer partout en Gaule. Egalité aurait-on gravé sur les frontons des murs publics dans d’autres temps ! Cette égalité que les vielles technos réseaux cuivre du siècle passé ne savent ni promettre, ni tenir. Lire la suite de « UPTPU pour en finir avec l’inertie à très haut débit »

Des élus s’engagent à accompagner l’indispensable révision du Plan National Très Haut Débit

La conférence organisée dans le Off de Ruralitic 2012 par le Sénateur Leroy, Hervé Rasclard et Alain Lagarde, à laquelle ont participé André Friedeberg, conseiller régional de Rhône-Alpes et votre serviteur, a confirmé l’engagement de nombre de Collectivités Territoriales en faveur d’un véritable aménagement numérique du territoire. Dans le droit fil de l’Appel de Valence, ils ont rappelé leurs propositions pour avancer. Vote d’une loi pour l’aménagement et le développement numérique des territoires, abondement du FANT, coopérations élargies entre RIP comme entre pouvoirs publics, opérateurs et industriels, le cap se précise côté Collectivités et industriels.C’est un point clé. On ne peut aussi que remarquer que les actions de syndication entre RIP comme les travaux en matière de nécessité d’expérimentations ou d’inventions de nouveaux usages THD avancent. Je ne peux d’ailleurs que rappeler à quel point les travaux menés dans le cadre de l’ouvrage Territoires et Numérique confirment à quel point ces dimensions usages de service public THD sont une clé pour le succès des programmes THD.

Reste à comprendre comment l’Etat va se donner les moyens pour fixer un cadre de dimension véritablement national.

Le Communiqué de presse de cette conférence du 12 septembre 2012 dans le Off de Ruralitic est ici :

Communiqué de presse RIP Ruralitic2012

Deux exemples qui prouvent à nouveau qu’il existe des modèles FttH tenables pour les zones peu denses.

Le symposium Acome s’est poursuivi le 18 mai après-midi à Hong-Kong. La seconde moitié de l’après-midi a d’ailleurs été particulièrement rafraichissante. Deux projets, le premier en Allemagne, le second en Nouvelle-Zélande, ont particulièrement attiré l’attention de ceux qui sont convaincus que l’on ne peut parler de programme d’aménagement national THD que si ce dernier est dernier est vraiment de dimension nationale. Or ce n’est pas le cas ! Zones moins denses soumises aux décisions d’opérateurs sans vrais engagements contractuels, zones rurales oubliées dans les impasses des cadres réglementaires actuels de la montée en débit, l’appui public actuel se concentre surtout sur les zones hyper-denses. C’est une erreur politique. Prenez donc le temps d’étudier ces deux projets allemands et kiwis pour comprendre que si l’on prenait la peine d’appréhender toutes les zones d’un seul élan, il serait possible d’avancer. Lire la suite de « Deux exemples qui prouvent à nouveau qu’il existe des modèles FttH tenables pour les zones peu denses. »

Symposium Acome Hong-Kong 3è épisode. De Lelux à France Télécom en passant par SFR et Mau.

Stéphane LELUX a accepté de relever le redoutable défi de démarrer après le déjeuner, au moment où le décalage horaire commence à diffuser dans une salle pourtant studieuse. A cette fin, il a creusé le sillon du vaste thème des territoires numériques. Lire la suite de « Symposium Acome Hong-Kong 3è épisode. De Lelux à France Télécom en passant par SFR et Mau. »

Simulation visuelle ou réalité virtuelle, le défi désormais consiste à inventer les services et les usages

L’entreprise Immersion, spécialisée dans la simulation visuelle et la réalité virtuelle, présentait à Metronum en décembre 2011 l’une de ses dernières réalisations de réalité augmentée interactif, l’Holocubtile. L’Holocubtile permet  de présenterdes projets urbains, des œuvres d’art ou des maquettes et de les manipuler à partir d’un  périphérique multitouch 3D associé à un système de visualisation 3D. Nous avons profité de cette occasion pour interroger Jean-Baptiste de La Rivière, qui dirige le pôle R@D d’Immersion. Pour Jean-Baptiste, le constat est clair : les technologies existent, les solutions logicielles également, le prochain challenge consiste désormais à inventer les usages et le services associés. Un constat qui converge avec nombre d’observations concernant d’autres univers du numérique français.