Comment allons-nous sortir de l’âge du cuivre ? Montée en compétences ou montée en dépendances ?

Le 29 novembre 2019, d’abord à Pau à 13h puis à Bayonne à 17h30, l’agence d’urbanisme Atlantique et Pyrénées (AUDAP) organise une rencontre sur l’immense sujet de la transition numérique des territoires. A cette occasion, je jouerai le rôle passionnant de grand témoin sur la base d’une conférence intitulée « Comment allons-nous sortir de l’âge du cuivre ? Montée en compétences ou montée en dépendances ? ». Les réseaux Très Haut Débit se déploient. Tous les foyers disposeront sous peu d’une connexion performante. Le dossier numérique territorial est-il pour autant terminé ? Ne faut-il pas plutôt convenir que le véritable projet, celui d’un web à valeur-ajoutée locale, peut enfin commencer ? Sans cela, nous pourrions bien nous réveiller avec des réseaux optiques préemptés par les plateformes mondiales et avec le sentiment d’avoir oublié les vrais enjeux territoriaux. Heureusement, nombre d’exemples montrent qu’il peut en être autrement !

Il s’avère en effet possible d’enrichir les indispensables opérations de type Réseaux d’Initiatives Publics (RIP), comme celle par exemple en cours sur l’initiative du Conseil Département des Pyrénées-Atlantiques, par des projets numériques locaux créateurs de plus-value territoriale. Solidarités, tourisme, soutien des filières courtes et des entreprises locales, services de proximité enrichis, immobilier plus performant, convergence entre numérique et énergie, formations, industrie 4.0, et même économies de fonctionnement pour les Collectivités… Les projets sont nombreux qui prouvent qu’il n’y a pas de fatalité à subir le seul web des plateformes. Pour que les retours sur investissements des politiques publiques ne profitent pas qu’à Amazon ou à Netflix, ces projets montrent à quel point la puissance publique a un rôle clé à jouer. Tel sera aussi sans doute un sujet des débats de cette journée du 29 Novembre.

Les conférences sont publiques. Les informations et le lien pour examiner le programme et s’inscrire se trouve ici.

Un commentaire sur « Comment allons-nous sortir de l’âge du cuivre ? Montée en compétences ou montée en dépendances ? »

  1. (1) Contrairement au consensus diffusé par les industriels du net, la FO a l’abonné fragilise le réseau : elle aggrave la dépendance au réseau d’alimentation électrique. (2) la fermeture du réseau matériel par une boucle radio performante semble un plus en matière de robustesse, mais la boucle radio est à la merci du brouillage malveillant, maladroit ou accidentel ; (3) le déséquilibre flux descendant/flux montant continue de s’accroitre et aboutit en pratique à ce que internet et le web s’apparentent de plus en plus à une télévision de gavage coûteuse diffusant de la pub au frais de ceux qui la subissent. Une solution à cet état de fait serait que la gestion de l’usage de la boucle locale soit remise à ses membres dans une logique de commun ostromien, afin d’améliorer sa robuste et de filtrer les flux toxiques.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s