Numérique et développement local. Quel web demain ? RURAL’Campus en Octobre 2019

Plus le Web se referme autour des quelques plateformes mondiales hyper-dominatrices, plus nous devrions nous interroger sur les solutions pour mieux maîtriser nos outils en ligne. Cette conviction, défendue notamment ici de longue date, prend progressivement de plus en plus de place dans les débats et les décisions. Une preuve supplémentaire ? L’ADEFPAT, une association régionale créée pour accompagner les femmes et les hommes porteurs de projet en milieu rural, organise un atelier de formation les 10 et 11 Octobre, à Arvieu (Aveyron) sur Numérique et Développement Local. Nous serons présent à ce Rural Campus.

Le temps de ces rapports, ouvrages et articles qui annonçaient un numérique magique qui allait, par exemple grâce aux seules bonnes fées des infrastructures très haut débit, redonner toute leur place aux territoires périphériques, aux zones rurales ou aux initiatives socio-économiques locales, serait-il enfin révolu ? Chacun, ou presque, mesure désormais la complexité du chantier et l’aporie de nos utopies initiales. Nous rêvions déconcentration, emplois mieux distribués, intelligence collective et démocratie modernisée… Nous nous réveillons avec une hyper-concentration des talents dans quelques valley, face à des logiques de concurrence équitable « cul par-dessus tête » et culbutés par des réseaux sociaux chaque jour plus ouverts aux propos haineux et aux fakes en tous genres. On a connu aurore plus limpide non ?

Heureusement, nombre de signes montrent que les temps de la magie numérique transitent par leur apogée. La descente serait-elle proche ? Slow web, stratégies services, connecteurs et API maîtrisés ou encore timides avancées entre convergences numériques et énergétiques, nous sortons progressivement de ces années 2005 – 2019 qui resteront sans doute dans l’histoire comme l’une des pires périodes d’aveuglement et de renoncement numérique européen. Désormais, nous sommes de plus en plus nombreux à chercher de quelles manières relocaliser des ressources en lignes, notamment via des politiques publiques « Internet » créatrices de plus-values locales.

C’est une partie des questions qui animeront la formation que l’ADEFPAT organise en Aveyron les 10 et 11 octobre 2019. Il s’agira notamment de montrer comment faciliter l’émergence de projets Web à valeur-ajoutée territoriale. Ces deux jours d’échanges s’adressent notamment à des agents de développement ou à des consultants, spécialistes ou pas du numérique. Nous serons trois à tenter de tenir le rôle de « formateurs ».

  1. César Gelvez, doctorant au Laboratoire PACTE de sciences sociales – Université de Grenoble, auteur de « Le touriste, est-il prêt à devenir un smart- touriste ? »;
  2. Vincent Benoît, co-fondateur et dirigeant de la SCOP LAETIS (solutions interactives), agitateur de projets à Arvieu;
  3. Et moi-même.

Pour en savoir plus tout se passe sur ce lien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s