Développement numérique des territoires et syndicat d’électrification rurale. La nouvelle convergence ?

Cette seconde partie de l‘interview de Patrick CHAIZE, directeur du Syndicat Intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain (SIEA), illustre le cheminement par lequel un syndicat d’électrification rurale est devenu opérateur neutre de réseaux Web.

L’histoire du SIEA est intéressante à bien des titres. Elle confirme d’abord la très forte « proximité métiers » entre les professionnels des réseaux électriques et ceux des infrastructures de télécommunications. Elle rappelle ensuite l’ampleur des obstacles à surmonter afin de parvenir à transformer cette proximité en décisions. Une fois encore d’ailleurs, un peu comme un gag éculé qui revient trop souvent, les pressions de l’opérateur historique pour freiner le mouvement vers le très haut débit sont mises en exergue. L’histoire du vote au Sénat de la loi sur la confiance numérique racontée par Patrick Chaize me rappelle ce rendez-vous ubuesque entre André Labarrère et Thierry Breton alors grand chef FT au sujet du réseau fibre optique de Pau Pyrénées. Mais c’est une autre histoire…

L’interview du directeur du SIEA montre surtout l’un des chemins possibles pour attaquer la question de l’aménagement numérique, un chemin qui permet à la fois de mutualiser des ressources, de diminuer les coûts de déploiement – exploitation et d’investir efficacement de l’argent public.  Je reste convaincu que le plus gros des réseaux fibre devraient être vraiment maîtrisés par la puissance publique. J’observe, comme Bernard Guarrigues, l’opacité des pratiques comptables des opérateurs du marché et la difficulté, y compris dans les formes déléguées, de mesurer vraiment la performance des réseaux, par exemple d’initiative publique. La piste des syndicats d’électrification lève cet obstacle je pense.

Cette convergence entre syndicats d’électrification rurale et émergence d’opérateurs Internet vraiment neutres s’affirme donc comme l’une des pistes les plus intéressantes pour désenclaver numériquement le territoire national.

Dans une troisième partie de l’interview, à paraître prochainement, Patrick Chaize montre d’ailleurs à ce sujet que les modèles économiques de déploiement fibre optique en milieu rural ne sont pas aussi irréalistes que l’on nous l’explique parfois. Retour sur investissements, résultats, idées… A suivre donc.

8 commentaires sur « Développement numérique des territoires et syndicat d’électrification rurale. La nouvelle convergence ? »

  1. C’est un coup de FT ça pour te punir de donner des chiffres… Ici la vidéo marche bine. Même solution, même plate forme que les aures vidéos… Etrange
    essaies de voir sur wimeo direct si ca fonctionne

  2. Je ne sais pas faire.

    Je travaille sur le MAC. Le PC est neuf ; il m’étonnerai que les flics spécialisés aient déjà repéré l’adresse IP. J’ai vérifié le débit : environ 650 k/s sur les deux zinzins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s