Nouveau monde numérique

imagesEn ces temps de lancement de missions, l’éditorial datée du 11 décembre 2012, du supplément du Monde « éco@entreprises » signé par Ph Escande résonne d’une musique particulière. Ph Escande y rappelle cette citation d’Antonio Gramsci, » Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres « . Et il rajoute « et les monstres sont à l’oeuvre. » A-t-il raison ? Chacun se fera son opinion mais sa formule résume en tout cas pour moi à merveille nos difficultés d’invention de ces nouveaux mondes physiques et numériques dont on attend encore la publications des bans de mariage.

J’avoue en effet comme un moment de doute, dont d’ailleurs personne n’a cure et c’est bien normal, au spectacle de cette course de lenteur encore et toujours reproduite dans notre pays depuis les premières annonces sur le très haut débit. Le rythme des publications de Numericuss est d’ailleurs au diapason de l’actualité des décisions en faveur de l’aménagement numérique des territoires… Tranquille pour le moins !

Le précédent plan national très haut débit n’était que quart de plan. On a espéré, et on espère encore, qu’il sera complété et fertilisé par d’autres graines et d’autres fleurs. Mais que le temps est long et qu’il est difficile d’avancer avec un quart de projet… J’avoue d’ailleurs à ce sujet que les annonces de missions ne me donnent pas, ou pas encore, matière à enthousiasme. Elles sèment bien sûr quelques espoirs. C’est déjà bien me direz-vous ? Vous avez raison. Mais les questions non résolues sont encore tellement nombreuses. THD ou pas ? Péréquation ou pas ? Vraies coopérations publiques et privées ou pas  ? Invention de tous ces nouveaux emplois ou vaines tentatives de sauver des métiers du temps passé ?

Souhaitons donc que cette nouvelle mission confiée par Cécile Duflot à Claudy Lebreton apporte l’une des pierres sans laquelle la nécessaire « maison france THD » ne s’inventera pas. Cette pierre de Rosette numérique, c’est celle des services ; c’est celle de tous ces usages à inventer pour rendre enfin possible cette fluidité du faire ensemble sans contrainte de débit dans un pays en mal de projets collectifs constructeurs d’avenir.

En guise donc de pansement, un pansement qui n’éclaire toujours pas les mystères des politiques numériques ou économiques de ce gouvernement, voici donc le texte du communiqué de presse de C. Duflot. L’objet de la mission est excellent et s’il faut apporter quelques idées, gageons que nous pourrions être nombreux à être prêt à jouer. Impatients et enthousiastes, encore…

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, a confié à Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France, une mission de prospective sur les bouleversements provoqués par les services numériques et leurs conséquences pour l’égalité des territoires.

Les usages que rend possible le très haut débit sont de nature à bouleverser l’aménagement du territoire, en le rendant à la fois plus inclusif et plus écologique. Les infrastructures numériques mettent en effet en réseau les territoires et n’organisent donc plus des relations entre un centre et une périphérie. Ces infrastructures sont une chance pour tous les territoires, en particulier pour les territoires enclavés urbains ou ruraux.

De très nombreux usages, comme le télétravail, l’université numérique, les réseaux intelligents de gestion des consommations d’eau et d’énergie, les nouvelles mobilités, mais également de nouvelles formes de citoyenneté augurent d’un développement plus durable et plus équilibré des territoires. Il importe alors de considérer le droit à la connexion comme un droit social parmi d’autres, qui rend les autres possibles, le droit à l’éducation, à la culture, le droit à des services chaque jour plus variés.

À la suite de la mission interministérielle sur le très haut débit lancée récemment, Cécile Duflot a donc confié à Claudy Lebreton une mission qui devra déboucher sur des recommandations visant une diffusion rapide, efficace, juste et universelle de ces usages du numérique.

Le rapport final sera remis à la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement à la fin du mois d’avril 2013. La remise d’un rapport d’étape est prévue en février.