Nouveau monde numérique

imagesEn ces temps de lancement de missions, l’éditorial datée du 11 décembre 2012, du supplément du Monde « éco@entreprises » signé par Ph Escande résonne d’une musique particulière. Ph Escande y rappelle cette citation d’Antonio Gramsci, » Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres « . Et il rajoute « et les monstres sont à l’oeuvre. » A-t-il raison ? Chacun se fera son opinion mais sa formule résume en tout cas pour moi à merveille nos difficultés d’invention de ces nouveaux mondes physiques et numériques dont on attend encore la publications des bans de mariage.

J’avoue en effet comme un moment de doute, dont d’ailleurs personne n’a cure et c’est bien normal, au spectacle de cette course de lenteur encore et toujours reproduite dans notre pays depuis les premières annonces sur le très haut débit. Le rythme des publications de Numericuss est d’ailleurs au diapason de l’actualité des décisions en faveur de l’aménagement numérique des territoires… Tranquille pour le moins !

Le précédent plan national très haut débit n’était que quart de plan. On a espéré, et on espère encore, qu’il sera complété et fertilisé par d’autres graines et d’autres fleurs. Mais que le temps est long et qu’il est difficile d’avancer avec un quart de projet… J’avoue d’ailleurs à ce sujet que les annonces de missions ne me donnent pas, ou pas encore, matière à enthousiasme. Elles sèment bien sûr quelques espoirs. C’est déjà bien me direz-vous ? Vous avez raison. Mais les questions non résolues sont encore tellement nombreuses. THD ou pas ? Péréquation ou pas ? Vraies coopérations publiques et privées ou pas  ? Invention de tous ces nouveaux emplois ou vaines tentatives de sauver des métiers du temps passé ?

Souhaitons donc que cette nouvelle mission confiée par Cécile Duflot à Claudy Lebreton apporte l’une des pierres sans laquelle la nécessaire « maison france THD » ne s’inventera pas. Cette pierre de Rosette numérique, c’est celle des services ; c’est celle de tous ces usages à inventer pour rendre enfin possible cette fluidité du faire ensemble sans contrainte de débit dans un pays en mal de projets collectifs constructeurs d’avenir.

En guise donc de pansement, un pansement qui n’éclaire toujours pas les mystères des politiques numériques ou économiques de ce gouvernement, voici donc le texte du communiqué de presse de C. Duflot. L’objet de la mission est excellent et s’il faut apporter quelques idées, gageons que nous pourrions être nombreux à être prêt à jouer. Impatients et enthousiastes, encore…

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, a confié à Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France, une mission de prospective sur les bouleversements provoqués par les services numériques et leurs conséquences pour l’égalité des territoires.

Les usages que rend possible le très haut débit sont de nature à bouleverser l’aménagement du territoire, en le rendant à la fois plus inclusif et plus écologique. Les infrastructures numériques mettent en effet en réseau les territoires et n’organisent donc plus des relations entre un centre et une périphérie. Ces infrastructures sont une chance pour tous les territoires, en particulier pour les territoires enclavés urbains ou ruraux.

De très nombreux usages, comme le télétravail, l’université numérique, les réseaux intelligents de gestion des consommations d’eau et d’énergie, les nouvelles mobilités, mais également de nouvelles formes de citoyenneté augurent d’un développement plus durable et plus équilibré des territoires. Il importe alors de considérer le droit à la connexion comme un droit social parmi d’autres, qui rend les autres possibles, le droit à l’éducation, à la culture, le droit à des services chaque jour plus variés.

À la suite de la mission interministérielle sur le très haut débit lancée récemment, Cécile Duflot a donc confié à Claudy Lebreton une mission qui devra déboucher sur des recommandations visant une diffusion rapide, efficace, juste et universelle de ces usages du numérique.

Le rapport final sera remis à la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement à la fin du mois d’avril 2013. La remise d’un rapport d’étape est prévue en février.

13 thoughts on “Nouveau monde numérique

  1. Avril 2013 ? Ce sera donc comme un lundi car cette année le 1er avril tombe effectivement un lundi et j’ai peur que cela n’aide pas à prendre la chose totalement au sérieux. Comme aurait dit Gramsci toujours prêt à en rajouter une couche : Plus l’histoire d’un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du « patrimoine des ancêtres », de ces retraités de l’histoire économique.

  2. La multiplication infernale des « machins » si bien décriés par le Général, nous perdra un jour. Tous avec leur Comité Théodule, enfermés dans leurs silos respectifs, sans regarder à 360°… Les ceusses du Numérique pensent « Web », ceux des Télécoms pensent « fibre », ceux du Social oublient le Numérique, ceux des Finances oublient l’Energie… etc etc etc…
    En 2011, j’avais expliqué à une Députée bien connue des twittos le cercle vertueux créé par la Smart Grid : Qui dit Smart Grid dit Réseau Domestique (et accessoirement Réseau Très Haut Débit), qui dit Réseau Domestique dit e-Santé…
    Cette charmante dame a eu beaucoup de mal à intégrer le concept. Soit je me suis mal exprimé, soit il y a des barrières intellectuelles que même Twitter et ses 140 caractères ne pourront jamais abattre.

  3. Le pire : avec ce nouveau rapport, et vu sa date de publication, il y a fort à parier que rien ne bougera vraiment sérieusement côté gouvernemental sur le Plan THD Pour Tous…
    Donc, une nouvelle preuve que nous autres, les Citoyens, devons prendre notre destin numérique en main…
    Aux Apps, Citoyens !

  4. Je partage vos doutes …et je me demande comment les deux missions ( celle de Fleur Pellerin et celle de Cécile Duflot) vont se coordonner ?
    Pour ce qui concerne l’information grand public via les médias les rares émissions de radio ne font pas ,à mon avis, avancer sensiblement le schmilblick ! Suite à l’émission « service public » de France Inter du 7 décembre je me suis demandé ce qu’avait pu retenir le français moyen tant les sujets étaient mêlés ? ça m’a incité à mettre à chaud quelques idées au clair. Je vous en fais part pour avis si vous voulez bien ;-)
    1-Infrastrutures : Bien séparer deux sujets certes liés mais indépendants et justiciables,selon moi, de traitements différents :
    – un plan de rattrapage haut débit pour procurer à chaque français , victime de la fracture numérique un débit correct en prenant soin que les investissements réalisés ne pénalisent pas la généralisation de la fibre optique
    – un plan national très haut débit pour anticiper le « gouffre numérique » (FO/Adsl)et installer un « service public de très haut débit ».
    2-Usages : donner la parole aux utilisateurs de vrais usages dans des secteurs vitaux : santé, économie, éducation et pas les « sempiternelles » demandes de consommation…que Free « utilise » d’ailleurs astucieusement pour torpiller le plan très haut débit !
    3-Elargir les témoignages de plans fibre optique à des pays moins avancés que nous (sauf en numérique !) : Portugal, Slovénie…
    4-Valoriser le secteur ! On parle à longueur de semaine des 500000 emplois industriels perdus et pratiquement jamais des 700000 emplois gagnés grâce au numérique . Le secteur le plus porteur de croissance mériterait à tout le moins qu’il y ait un minimum de pédagogie, la majorité des citoyens…et des parlementaires n’ayant pas à l’évidence pris la mesure des enjeux !
    5- Les usages vont exploser . Il faut donc mettre en place des infrastructures où l’on n’ait pas à se poser la question du débit mais seulement de ses besoins et du prix que l’on est prêt à payer pour les satisfaire.
    -Le nombre d’ étages et d’appartements (usages) de l’immeuble fibre France étant « infini »les fondations doivent être particulièrement solides !
    -Une prise optique installée dans chaque foyer doit pouvoir amener l’ « énergie numérique » dont chacun aura besoin demain et plus particulièrement les ruraux pour des services vitaux (santé,économie, éducation) et pas seulement de confort et de consommation (télévision 3D,jeux…)
    Voili Voilou des réflexions citoyennes qui enfoncent surement des portes ouvertes …mais chacun fait avec les moyens qu’il a;:-)…@suivre…

  5. @Pierre Pendant que nous Gaulois passont notre temps à déblatérer sur le Yakafokon le #THD Pour Tous, pendant que nos gouvernements successifs établissent LE Plan France Numérique 2000truc qui nous offrira délicieusement le 20 mégabits pour Tous d’ici 2012, er 2020, er 2030, les Américains se prennent en main et déploient le 1 Gigabit pour Tous aujourd’hui…

    Si nos Gouvernants entendaient vraiment ce que nous autres crions partout depuis des années, à savoir qu’un véritable Plan THD National agressif permettrait la création immédiate de dizaines de milliers d’emplois non qualifiés donc la réduction drastique du Chômage, nous serions tous beaucoup moins inquiets.

    Or, tel n’est pas le cas.

    Donc, comprends et fais comprendre autour de toi que nous allons nous passer des décisions gouvernementales,

    En démarrant par les usages. Tous ceux pour lesquels nous, Citoyens, Utilsateurs, Consommateurs, Producteurs, Créateurs, n’avons besoin que de nous mêmes pour travailler et développer les applications qui vont bien pour répondre aux besoins de la plupart…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s