Faire sortir les RIP de terre pour inventer les sociétés augmentées de demain

Le salon Odebit du 27 septembre 2012 a été l’occasion de présenter l’une des propositions de l’ouvrage Territoires et Numérique pour stimuler non seulement le déploiement des réseaux THD mais aussi l’invention des usages et des services de demain. Au moment où l’on sent bien que les priorités « fibre optique » sont en discussion, au moment où l’on sent poindre de possibles renoncements, il me en effet semblé nécessaire d’enrichir les modèles techno-économiques des Réseaux d’Initiative Publique (RIP) pour leur donner plus de poids et plus de tangibilité dans les quotidiens de nos villes et de nos villages.

Parmi d’autres solutions pour cela, je tente ainsi de montrer qu’il existe d’ores et déjà un nombre important de leviers pour réussir cette entreprise. Je suggère surtout de prendre la mesure des révolutions en cours en matière de conception des projets numériques. Désormais, le temps des organisations en silos est compté et pour stimuler la créativité de nos sociétés occidentales je propose de laisser la place à de nouveaux principes de méthode, les PUCES numériques…

PUCES pour Pervasivité, Usagers centrés, Convergences, Efficience et Solidarités…

La présentation proposée à Odebit explicite ce principe de méthode à partir donc de cet acronyme PUCE pour

  • Pervasivité – objets communicants, mobilité, données et applications.
  • Usagers centrés ou comment concevoir les programmes THD à partir aussi des besoins des usagers et non pas seulement des logiques d’infrastructures.
  • Convergences énergie / telco / urbanisme / transport (…) et  villes/villages.
  • Efficience Euros publics investis investissements, budgets et actions publiques.
  • Solidarités (sociales, éco, environnementales, territoriales…).

L’idée est simple ; elle consiste à dépasser les solutions Télécoms dans les cahiers des charges ou dans les stratégies des RIP pour leur donner plus de visibilité et plus d’impacts dans l’espace public et dans les services collectifs rendus à la population. Car la première des Killer App THD de demain matin n’était pas pour moi la TV 3D mais l’égalité numérique et la construction d’une société augmentée pour construire un marché national.

L’Internet peut en effet devenir un moyen d’acheminement de l’électricité, de réorientation des flottes de camions ou de services de proximité (…) le réseau des réseaux publics. Place aux démonstrations !

Prenez le temps aussi d’examiner les présentations passionnantes proposées dans cet atelier par Francoise Colaitis de Cap Digital et Laurent David du CETE de l’Ouest prochainement mises en ligne sur le site Odebit. Merci enfin à Sandrine Lagardère pour son invitation et à Pascal Minguet pour la qualité de son animation ô combien dynamique.