UPTPU pour en finir avec l’inertie à très haut débit

Billet d’humeur au retour d’un tour de France des colloques, universités d’été et rencontres pour tenter d’en finir avec l’un des paradoxes parmi les plus stériles de la politique numérique française.

Partout, ou presque sauf,  peut-être parfois dans les couches sédimentées par les volcans de cuivre, le message est le même. Plus de possibilités numériques, plus de ressources pour parler, pour voir, pour agir et pour inventer partout en Gaule. Egalité aurait-on gravé sur les frontons des murs publics dans d’autres temps ! Cette égalité que les vielles technos réseaux cuivre du siècle passé ne savent ni promettre, ni tenir.

Partout ou presque, dans les villes et les beaux villages de notre pays, j’ai entendu des chics filles et des chics types dire leurs soucis, leurs inquiétudes et leurs doutes quant à la capacité de notre France-française à s’en sortir en ne déclinant son avenir qu’en forces économies, suppressions et autres programmes de gestion de la dette. J’ai entendu aussi leurs espoirs et leurs enthousiasmes. Elles et ils parlaient de solidarités productives, de mutualisation de moyens, d’interconnexions de RIP, de mises au point de référentiels techniques communs, de formation et de toutes ces bonnes raisons de faire front commun. A chaque fois, la douce musique de ce très beau mot républicain me revenait aux oreilles. Fraternité. Car d’évidence, face aux excellentes raisons de ne rien changer qui freinent les miniers du cuivre, nous sommes tous frères et sœurs de combat.

Formidable devoir d’assurer une égalité numérique pour tous, Fraternité en construction… Bref, un magnifique été avec comme une impression d’avoir passé une année à écrire Territoires et Numérique pour quelque chose…

La Liberté Orange d’aujourd’hui doit passer au vert !

Pourtant, en ce début d’automne, l’hypothèse d’un réveil douloureux se précise. Un peu comme lorsqu’on revient en octobre sur les plages du mois d’août. Soleil bas, crachin, quais déserts, bateaux remisés, les amours de l’été vont-ils oubliés ? L’avenir le dira mais je suis de plus en plus persuadé que le monde numérique doit faire sien notre belle devise républicaine. Egalité, c’est bien la première finalité du déploiement des réseaux fibre optique partout en France dans les deux prochaines décennies. Fraternité c’est bien l’une des clés pour avancer en bonne intelligence et en saines gestions des fonds publics et privés. Reste LIBERTE…

Et de cet été je reviens dans ce domaine comme un peu prisonnier… Où est dans notre pays notre liberté d’avancer face à un oligopole des télécoms qui de fait tient à la fois les cordes de la bourse et les clés des portes de services ? Où sont les opérateurs qui, comme d’autres et dans d’autres temps de liberté anglicisée ont fait bouger les murs des boucles locales ? La Liberté Orange d’aujourd’hui doit passer au vert !

Pour cela, ne faut-il pas prendre le risque de ne plus attendre ? Sans plus attendre ni message oligopolistique, ni même peut-être message royal républicain, ne faut-il pas s’auto-organiser sur un mode DIY, faites-le vous-même, pour démontrer les vrais plus-values des réseaux fixes et mobiles THD ? J’en suis plus chaque jour persuadé. Comment faire ?

Nom de code UPTPU J

Un Pour Toustous Pour UN aurait dit mes camarades gascons. Les 7 mercenaires auraient rétorqué d’autres militants du désordre créatif… Peu importe à ce stade la marque puisqu’il n’est pas question de créer quelque structure que ce soit mais de mutualiser nos expériences pratiques pour avancer et reconstruire notre liberté numérique.

L’appel de Valence, la Petite Loi Maurey Leroy, les initiatives en cours en matière de référentiels communs montrent quelques-uns des voies indispensables. Pour les rendre désormais possible, il faut sans tarder DEMONTRER les bénéfices des solutions THD. Et pour cela, rien ne vaut le terrain, les usagers et la réalité pratique.

Je milite donc encore et encore pour que s’auto-organise un réseau d’expérimentations services THD. Nous avons la chance d’avoir plusieurs initiatives dans ce domaine. Je travaille par exemple en ce moment sur un projet de Zone Activité Augmentée. D’autres avancent dans le domaine de la santé, du service à la personne, des réseaux intelligents, des applications de paiement sans contact… Réunissons-les autour d’un programme de travail commun en associant largement les usagers. Sans cela, on risque fort de regarder encore longtemps passé les trains…

#UPTPU sur twitter pour en parler

4 thoughts on “UPTPU pour en finir avec l’inertie à très haut débit

  1. Mon cher Jean-Pierre, le militant du désordre créatif et les 7 mercenaires tiennent à te préciser que, selon un chanteur de variétés bien connu : Le désordre, c’est l’ordre moins le pouvoir. Et dès lors, je ne dirais pas « peu importe la marque » car il s’agit avant tout autre chose d’admettre un prérequis : le roi est nu :-)

      • Décision n°2 : il faut donc créer un atelier nomade dédié à la fabrication des costumes ce qui devrait nous conduire ensuite à identifier le tailleur (décision n°3) qui prendra les mensurations des acteurs :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s